Cet article date de plus de huit ans.

Les missions du community manager

Tout savoir sur les missions du community manager, véritable chef d'orchestre de l'image de marque sur le Web.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.

 À l'heure du Web 2.0, l'entreprise doit faire face à de nouveaux enjeux en termes de communication et d'image de marque. Intervient alors le community manager, véritable chef d'orchestre de la communication digitale, et interface entre les différentes communautés d'internautes. Tour d'horizon des missions du community manager.

Community manager, un atout sur le Web

Indispensable à toute entreprise désireuse d'accroître sa visibilité et surtout de maîtriser sa réputation sur le Web, le métier de community manager est multitâches. Sa principale mission reste de parfaire la cohésion des différentes communautés d'internautes composant sa sphère d'influence. À cet effet, le community manager s'appuie sur les réseaux sociaux, qui servent à fédérer les internautes autour de centres d'intérêt communs.

 Le métier de community manager consiste également à développer de nouveaux outils afin de faciliter cette cohésion : il peut par exemple créer des pages à l'effigie des réseaux sociaux les plus populaires, à l'instar de Facebook ou encore Twitter. L'emploi de ces nouveaux outils digitaux le conduit à entrer en contact avec des « influenceurs », qui sont autant d'ambassadeurs potentiels.

Pour mobiliser les internautes membres de son réseau, le community manager doit en permanence animer les débats et modérer les opinions de chacun des protagonistes, dans le respect du code d'éthique et des conditions générales d'utilisation de la plateforme. L'organisation d'évènements, généralement digitaux, peut enfin contribuer à la fidélisation de ce réseau communautaire, qui reste le c?ur de cible du community manager. Autant de missions qui contribuent à l'intégrité et à la cohérence de l'image de marque défendue par le community manager, dans l'environnement hautement concurrentiel du Web 2.0.

Community manager : le chef d'orchestre de l'image de marque

Malgré le côté sympathique de son métier, le community manager ne saurait être considéré comme un G.O (« gentil organisateur ») du Web. Ses missions impliquent la détermination d'objectifs ambitieux en termes de visibilité, de campagnes de communication et de promotion des objectifs de son donneur d'ordres. Le métier de community manager intègre également une composante relationnelle avec les clients et prospects de l'entreprise. En cas de dysfonctionnement technique imputable à l'entreprise, le community manager sert de relais aux équipes techniques afin d'éviter un bad buzz préjudiciable à l'image de marque et difficilement réparable.

Sa responsabilité peut notamment être pénalement engagée suite à la publication de messages diffamatoires, injurieux, etc. sur la plateforme.  À cet effet, le community manager doit faire respecter en permanence la charte d'éthique régissant l'espace de discussion, afin d'assurer ses missions en toute sérénité et d'écarter tout risque juridique. Cela le conduit à vérifier tous les contenus postés par ses différentes communautés. Un important travail de recensement, et surtout un suivi quotidien des activités des membres.

Enfin, le métier de community manager consiste en la réalisation d'une veille concurrentielle régulière concernant la gestion des communautés « concurrentes », afin d'en comprendre les évolutions et d'adapter sa propre stratégie.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Emploi 2.0 et réseaux sociaux

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.