Virgin Stores est placé en redressement judiciaire

C'est ce qu'a décidé aujourd'hui le tribunal de commerce de Paris.

Des employés du Virgin Megastore de Strasbourg (Bas-Rhin) font grève, le 9 janvier 2013. 
Des employés du Virgin Megastore de Strasbourg (Bas-Rhin) font grève, le 9 janvier 2013.  (G. VARELA / 20 MINUTES / SIPA)

Virgin Megastore a droit à un sursis. Le tribunal de commerce de Paris a rendu, lundi 14 janvier, sa décision sur le dossier de cessation de paiement déposé par Virgin Megastore. Virgin Stores, la société qui exploite les magasins Virgin Megastore, est placé en redressement judiciaire avec une période d'observation de quatre mois.

"C'est une nouvelle que nous attendions. Nous allons travailler avec l'administrateur judiciaire pour explorer différentes pistes", a déclaré la présidente du directoire de Virgin, Christine Mondollot, à l'issue de l'audience. "Seuls, nous n'étions pas capables de trouver une solution, a-t-elle estimé. Les salariés peuvent espérer qu'on trouve la meilleure solution pour qu'ils gardent leurs emplois dans la société."

Cultura prêt à reprendre Virgin ?

Le tribunal a désigné Me Philippot en tant qu'administrateur judiciaire. Comme francetv info l'expliquait dans cet article, il est chargé d'établir le bilan économique, social et environnemental de l'entreprise et d'étudier les axes de redressement possibles de la chaîne de magasins culturels. Me Levy, nommé mandataire, est chargé pendant la période d'observation de vérifier les revenus et le versement des salaires des employés.

A l'issue de la période d'observation, l'administrateur décidera d'un plan de redressement, de la cession ou de la liquidation du groupe. Selon le Journal du Dimanchel'enseigne Cultura, spécialiste des loisirs créatifs, serait intéressé par la reprise partielle ou totale de Virgin, qui compte 26 magasins en France et un millier de salariés. Mais ni Cultura, ni Virgin n'ont officiellement confirmé l'information.