VIDEO. En Angleterre, les combats de chiens sont toujours d'actualité

L'organisation RSPCA tente de mettre un terme à ces divertissements peu éthiques.

BRUT

En 4 ans, près de 8 000 combats de chiens ont été signalés à la RSPCA, une organisation britannique qui œuvre pour le bien-être animal. En effet, ces pratiques clandestines sévissent toujours, notamment en Angleterre et au pays de Galles. Dans ces pays, ces passe-temps sanglants sont interdits depuis 1835 mais sont toujours monnaie courante.

Pour en faire de véritables combattants, les dresseurs enferment les chiens dans des cages étroites, les molestent et les entraînent de force. Après une lutte acharnée, les morsures et les coups de griffes épargnent rarement les chiens qui se livrent bataille. 

Stopper l'hémorragie 

"Les chiens gagnants sont prisés et sont souvent traités comme des rois. Mais ceux qui refusent de se battre ou qui perdent sont souvent abandonnés ou tués de manière barbare", explique Mike Butcher, inspecteur en chef à la RSPCA. Pour mettre un terme à ces combats, l'organisation mène des enquêtes et organise des sauvetages de chiens. Lorsqu'ils ont pu être secourus, ils sont généralement encore blessés et traumatisés par les luttes et le dressage. Mais certains chiens ont la chance d'être recueillis, soignés puis adoptés par des particuliers. 

L\'organisation RSPCA tente de mettre un terme à ces divertissements peu éthiques.
L'organisation RSPCA tente de mettre un terme à ces divertissements peu éthiques. (BRUT)