Sculpture : César, l'icône du pouce géant

Ce drôle de totem dressé vers le ciel, c'est l'oeuvre la plus connue du sculpteur César. Comment un simple pouce est devenu une telle icône ?

France 2

Avant de sculpter le pouce, César passe par une formation classique : 15 ans à l'école des Beaux-arts. Son rêve et son obsession, c'est le corps humain. "Quand je fais je pense pas, je pense, après" expliquait-il. Alors il fait : un sein, un poing, deux doigts. Intéressant, mais pas convaincant : car l'évidence c'est ça, un pouce, le pouce droit de César. Agrandi, superpuissant, en réalité ce pouce est son autoportrait.

Un pouce de toutes les tailles, dans tous les matériaux

"C'est un moulage de son propre pouce. Quand on voit ce pouce, on voit César, même s'il n'est plus" explique Stéphanie Busuttil, compagne de César. Mégalo, César va reproduire son pouce dans tous les matériaux, dans toutes les tailles, jusqu'à celui-là : 12 mètres, 18 tonnes, en plein milieu de la Défense. Aujourd'hui, près de 20 ans après la mort de César, on fabrique encore des pouces. Le dernier de six mètres s'est vendu 1,2 million d'euros.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les empreintes du pouce de César, exposées au Centre de Pompidou.
Les empreintes du pouce de César, exposées au Centre de Pompidou. (ANNE CHEPEAU / RADIO FRANCE)