Mont-Saint-Michel : le mystère du manuscrit

Un manuscrit de l'abbaye du Mont-Saint-Michel (Manche), rédigé aux XIIe et XIIIe siècles devait être mis aux enchères. Le ministère de la Culture a décidé de bloquer la vente, estimant que cet objet d'art appartient finalement à l'État.

Voir la vidéo
France 3

Le Mont-Saint-Michel (Manche) a-t-il livré tous ses secrets ? Au Moyen-âge, les moines qui l'habitaient ont rédigé des dizaines de manuscrits, participant largement au rayonnement culturel de la France, dans tout le monde occidental. L'un de ces ouvrages est parfaitement conservé. Rédigé en latin, il y est question de géographie, de poésie, de musique. Depuis des années, l'objet appartient à un collectionneur privé. Un commissaire-priseur devait le mettre aux enchères début mai. Mise à prix : 50 000 euros.

L'État peut-il prouver que le bien lui appartient ?

Un courrier du ministère de la Culture a changé la donne. L'État ne revendique en effet, ni plus ni moins, que la propriété du manuscrit. À la Révolution française, l'État nationalise les biens du clergé. Les 300 manuscrits du Mont-Saint-Michel sont alors saisis et traversent la baie pour être consignés à Avranches (Manche). À l'arrivée, une trentaine d'entre eux manquent à l'appel, dont celui qui devait être mis aux enchères, probablement volé avant le premier inventaire de l'État. L'État peut-il prouver que le bien lui appartient ? Oui, si on en croit deux affaires récentes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Mont-Saint-Michel (Manche), le 3 juin 2017.
Le Mont-Saint-Michel (Manche), le 3 juin 2017. (LUDOVIC MARIN / AFP)