Cet article date de plus de six ans.

Vidéo Max Gallo : mort d'un amoureux de la France

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Max Gallo : mort d'un amoureux de la France -
Max Gallo : mort d'un amoureux de la France Max Gallo : mort d'un amoureux de la France - (FRANCE 2)
Article rédigé par France 2
France Télévisions
France 2

L'écrivain et historien Max Gallo, membre de l'académie française, est mort ce mercredi 19 juillet. Retour sur une carrière prolifique. 

Une centaine de romans historiques, une cinquantaine de bio : Max Gallo était un forçat de la plume depuis un demi-siècle. "Je suis un monomaniaque, sans plus", disait-il à Bernard Pivot. Il s’est éteint mercredi 19 juillet à l’âge de 85 ans. Né à Nice en 1932, arrivé à Paris avec en poche un CAP d’ajusteur, agrégé d’Histoire par la suite, il se dirige vers une carrière politique qu’il abandonnera vite, après avoir été porte-parole du gouvernement. Trop de règles à respecter.

Hommages politiques

Car sa vocation est avant tout l’écriture. En 2007, sept ans après sa première tentative, il entre à l’Académie française.  Aujourd’hui, de Manuel Valls à Nicolas Sarkozy ou encore Gérard Collomb , nombreux sont ceux qui rendent hommage à l’homme, à son œuvre, son amour pour la France et, surtout, à sa voix de conteur, celle des sagas littéraires.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.