Grand format : Venise, derrière les masques

Saviez-vous que près de 80% des participants du carnaval de Venise sont des Français ? France 2 a suivi quelques-uns de nos compatriotes qui s'y invitent.

Voir la vidéo
France 2

Ils ont fait 10 heures de voyage depuis Marseille (Bouches-du-Rhône). Ce couple de Français débarque à Venise (Italie) chaque hiver depuis 20 ans, et c'est à chaque fois une expédition. Mais c'est la féérie de Venise qu'ils ont choisie. Elle gagne la ville chaque année : costumes fantasques et regards mystérieux. Dans un décor mythique, pendant 12 jours, la ville vit au rythme des déambulations des costumés et des crépitements des appareils photo. Entre fantaisie et élégance, cette tradition attire chaque année des touristes du monde entier. Et sous les costumes, des Français en grande majorité.

Le plaisir de se mettre en scène

Pour nos Français l'événement doit être en tout point magique. Ils économisent toute l'année pour s'accorder quelques nuits dans ce Relais & Châteaux, où ils sont désormais des habitués. Il faut décharger les malles des costumes chatoyants fabriqués à la main. Leur collection compte une trentaine de robes. Des heures de travail pour respecter la tradition. C'est le moment d'entrer dans la peau du personnage. Désormais, plus un mot, mais sous le masque, un sourire pour que le regard s'illumine. Animés par le plaisir du jeu, certains peuvent tenir la pose des heures entières. À Venise, pendant le carnaval, le jeu peut durer jusque tard dans la nuit. Une autre parenthèse hors du temps pour prolonger l'enchantement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des gondoles dans un canal sec, à Venise (Italie), le 31 janvier 2018.
Des gondoles dans un canal sec, à Venise (Italie), le 31 janvier 2018. (MARCO SABADIN / AFP)