DIAPORAMA. Visitez l'hôtel Walled Off, ouvert par Banksy à côté du mur israélien, à Bethléem

L'artiste de rue britannique a révélé, vendredi, sa nouvelle création, dans laquelle on peut aussi dormir pour 30 dollars la nuit.

Alors que la question de la construction d'un mur entre le Mexique et les Etats-Unis est au cœur de l'actualité, Banksy braque les projecteurs sur Israël et les territoires palestiniens. L'artiste de rue britannique, qui reste anonyme depuis ses premiers graffitis sur les murs de Londres, a présenté vendredi 3 mars l'hôtel baptisé Walled Off, à Bethléem, dans les territoires palestiniens. Le bâtiment est construit à proximité immédiate du mur de séparation érigé par Israël depuis 2002, et qui doit à terme atteindre 712 km. Franceinfo vous fait visiter en huit clichés ce lieu politique, à la fois œuvre et véritable hôtel (à 30 dollars la nuit pour les chambres les plus abordables), qui doit ouvrir ses portes le 20 mars.

1|8
L'hôtel Walled Off est à l'image de l'œuvre de Banksy, qui transfigure la réalité avec poésie et une fausse naïveté. THOMAS COEX / AFP
2|8
L'établissement offre "la pire vue que l'on puisse avoir d'un hôtel", a affirmé Banksy dans un communiqué. L'identité exacte et le visage de l'artiste ne sont pas connus, et il était absent lors de l'inauguration. THOMAS COEX / AFP
3|8
Le nom Walled Off est un jeu de mots entre la chaîne d'hôtels de luxe Waldorf et "walled off", "coupé par le mur" en anglais. THOMAS COEX / AFP
4|8
Dans un ancien immeuble résidentiel situé à quelques mètres du mur et vidé de ses occupants, Banksy a reconstitué, avec son équipe, un hôtel à l'intérieur suranné, s'amusant à détourner des motifs célèbres pour la décoration. THOMAS COEX / AFP
5|8
Sur les neuf chambres, sept ont été décorées par Banksy lui-même, tandis que les deux autres l'ont été par des artistes canadiens et palestiniens. THOMAS COEX / AFP
6|8
Au-dessus d'un des lits, un soldat israélien et un manifestant palestinien se livrent à une bataille d'oreillers. Dans la suite présidentielle, un jacuzzi est alimenté par un ballon d'eau ressemblant à ceux installés sur les maisons de nombreux Palestiniens. THOMAS COEX / AFP
7|8
Le directeur de l'hôtel, Wissam Salsaa, insiste toutefois sur le fait qu'il ne s'agit pas d'un simple projet artistique, mais d'un véritable hôtel avec des chambres à louer à partir du 20 mars à 30 dollars la nuit pour les plus abordables. THOMAS COEX / AFP
8|8
Les conflits, le mur et les territoires palestiniens sont une source d'inspiration pour Banksy. Il s'était déjà rendu à Bethléem en 2007, laissant derrière lui plusieurs graffitis.THOMAS COEX / AFP