Var : l'émotion dans le village de la base militaire des deux soldats tués

Les deux militaires tués lors de l'opération de sauvetage des otages au Sahel étaient basés à Saint-Mandrier-sur-Mer, dans le Var. Depuis vendredi 10 mai, les hommages y affluent.

FRANCE 2

Un bouquet de fleurs déposé à l'entrée de la base militaire de Saint-Mandrier-sur-Mer (Var), c'est un geste spontané et symbolique. "Je tiens à rendre hommage à ces gens qui sont capables de donner leur vie pour d'autres vies, explique Gaël Chaigneau, médecin. C'est important qu'ils aient des témoignages extérieurs comme quoi on pense à eux et qu'on les soutient."

Drapeaux en berne à la mairie

C'est dans cette commune du Var que Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello s'entraînaient au sein du prestigieux commando Hubert de nageurs de combat. Dans la base militaire qui sert aussi de centre de formation, tous sont choqués par le décès des deux officiers. "On est tous touchés par rapport à ces deux pertes", confie Richard Fuster, élève en mécatronique. Une émotion partagée par toute la population de la commune. À la mairie, les drapeaux sont en berne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le 10 mai 2019, la Marine nationale a déploré la mort de deux militaires au Burkina Faso : Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello.
Le 10 mai 2019, la Marine nationale a déploré la mort de deux militaires au Burkina Faso : Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello. (MARINE NATIONALE)