Var : après le crash de deux hélicoptères, "tout le monde est déjà en deuil"

Francis Malory, présent devant l’école dont sont parties les victimes de l’accident ce vendredi 2 février, revient sur le drame.

FRANCE 3

"Nous sommes devant l’école dont sont partis ce matin les deux hélicoptères, c’est donc un centre de formation militaire qui forme les pilotes de l’armée", explique Francis Malory. Le journaliste revient sur le crash de deux hélicoptères, ce vendredi 2 février près de Carcès dans le Var : "Ils seraient partis pour un exercice, simplement. Nous avons pu joindre le maire de Carcès, qui sur le lieu de l’accident nous a dit que ça a fait un bruit effroyable, que les deux hélicoptères qui sont des Gazelles se sont touchés et ont explosé en vol."

Peu d’informations ont filtré

"On n’a pas beaucoup plus d’informations, les secours sont sur place", poursuit le journaliste. "Ici, personne ne veut parler, tout le monde est déjà en deuil. L’armée, comme les familles, respectent cela. Il n’y a pas le moindre mouvement ici, devant ce centre de formation de pilotes."

Le JT
Les autres sujets du JT
Un hélicoptère Gazelle des forces spéciales françaises lors d\'un exercice à Versailles en octobre 2017.
Un hélicoptère Gazelle des forces spéciales françaises lors d'un exercice à Versailles en octobre 2017. (ERIC FEFERBERG / AFP)