Pour le nouveau camouflage de ses véhicules, l'Armée de terre joue la carte du trompe-l’œil

Finies les taches noires, marrons et vertes pour les camouflages des chars d'assaut et véhicules français. L'Armée de terre présente la nouvelle livrée qui habillera à terme ses 10 000 blindés et hélicoptères.

Un char Leclerc et son nouveau camouflage, le 10 octobre 2019 au camp de Satory
Un char Leclerc et son nouveau camouflage, le 10 octobre 2019 au camp de Satory (FRANCK COGNARD)

Voilà 33 ans que tout ce qui est en métal dans l'Armée de terre avait les mêmes habits tachés de marron, de vert et de gris. Ce jeudi 10 octobre 2019, la Section technique de l'Armée de terre (STAT) a présenté à Satory les nouveaux vêtements des chars Leclerc, des Griffons, des Servals ou des hélicoptères Tigre. Plus de taches, mais des formes géométriques. Mises au point par un adjudant-chef de la STAT, ces formes créent une illusion, un trompe l'oeil beaucoup plus efficace sur le terrain. "Un haut gradé est venu au camp de Mourmelon, et à 1000 mètres, il n'a pas pu déceler le char", raconte t-il. Evalué et réévalué, ce nouveau camouflage est redoutable : le temps de détection est de huit secondes avec un camouflage classique, de plus d'une minute avec le nouveau.

Dix fois moins détectable, ce nouveau camouflage nous donne le temps de frapper avant d'être frappé.Le capitaine Arnaudà franceinfo

Nouvelles formes donc, et nouvelles couleurs : brun terre de France, vert sapin noir et vert foncé. Le noir, finalement trop visible est abandonné. "Il fallait changer", affirme le capitaine Arnaud, de la section camouflage de la STAT, car "le camouflage actuel était rendu obsolète par les capteurs de détection et d'observation de plus en plus nombreux et performants". 

Un char Leclerc, avec le camouflage actuel trois couleurs, le 10 octobre 2019 au camp de Satory
Un char Leclerc, avec le camouflage actuel trois couleurs, le 10 octobre 2019 au camp de Satory (FRANCK COGNARD)

La STAT s'est également penchée sur comment faire plus vite et moins cher. Et a mis au point un kit de réversibilité, des plaques adaptées aux zones désertiques ou montagneuses à poser directement sur le blindé, sans qu'il ait besoin de passer des jours en atelier de peinture. Le changement se fait en deux heures chrono, sur le terrain.