Emploi : le secteur de la maintenance peine à recruter

Selon les derniers chiffres publiés par l'Insee, 284 100 postes supplémentaires ont été créés en France sur un an, soit une hausse de 1,2%. Mais dans certains secteurs, comme la maintenance, les entreprises ont du mal à recruter.

FRANCE 3

À 24 ans, Vincent a été embauché dans une entreprise d'engins de travaux publics directement en CDI après un BTS en alternance. Le jeune homme aurait pu travailler dans un garage automobile, comme beaucoup d'autres mécaniciens, mais il a préféré fuir un secteur trop "automatisé""tout passe par les ordinateurs". "On touche beaucoup moins la mécanique de ses propres mains", argue-t-il.

Emploi d'avenir

Dans cette entreprise sise près de Vitrolles (Bouches-du-Rhône), trois autres postes comme celui de Vincent restent vacants. En effet, les jeunes ne sont pas assez nombreux à se former à la maintenance. Alors que 1 000 jeunes débarquent chaque année sur le marché du travail, la filière a besoin de 1 500 postes. Dans un secteur qui a encore beaucoup d'avenir, l'emploi n'est pas délocalisable puisque toutes les machines doivent être réparées sur place.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un tunnel international de 57 km constituera l\'ouvrage majeur de la ligne. Ici, des engins de travaux pour la future ligne TGV en septembre 2008.
Un tunnel international de 57 km constituera l'ouvrage majeur de la ligne. Ici, des engins de travaux pour la future ligne TGV en septembre 2008. (JEAN-PIERRE CLATOT / AFP)