Emploi : légère baisse du chômage

Les entreprises recrutent à nouveau, avec quels effets sur le chômage ? Réponse avec David Boéri.

France 3

"Le recul est assez net pour la catégorie A, les demandeurs d'emploi sans aucune activité : fin mars, ils sont officiellement 3 345 900 inscrits à Pôle Emploi, soit 33 300 de moins sur les trois premiers mois de l'année, explique David Boéri sur le plateau de France 3. Un recul qui pour une fois ne s'est pas fait au détriment des autres catégories, globalement, elles sont également en baisse. Il s'agit donc avant tout de véritables embauches, avec un retour à l'emploi."

83 000 personnes supplémentaires sur le marché du travail

Mais ce recul du chômage semble quand même très timide. "En effet, précise le journaliste, trois facteurs limitent les effets sur le chômage" : d'abord, la population active continue de progresser en France. 83 000 personnes supplémentaires vont se retrouver cette année sur le marché du travail. Ensuite, l'État a réduit le nombre de contrats aidés : il y en aura 110 000 de moins en 2018. Ce sont des emplois qui disparaissent. "Enfin, il y a le paradoxe de la croissance : quand la conjoncture s'améliore, les personnes qui étaient les plus découragées, celles qui avaient même renoncé à s'inscrire à Pôle Emploi, reprennent espoir. La reprise économique conduit alors à une reprise des inscriptions au chômage", analyse le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des demandeurs d\'emploi attendent à un stand de Pôle Emploi, le 7 mars 2018, lors d\'un forum organisé par le Medef.  
Des demandeurs d'emploi attendent à un stand de Pôle Emploi, le 7 mars 2018, lors d'un forum organisé par le Medef.   (GERARD JULIEN / AFP)