Apprentissage : une voie vers l'emploi

Les chiffres du chômage pour le mois de novembre seront dévoilés à 18 h : le gouvernement espère un troisième mois de baisse consécutive, ce n'est pas arrivé depuis 2008. Parmi les pistes évoquées pour faciliter l'embauche des jeunes : l'apprentissage.

France 2

À 19 ans, Benoit Bardin a tout d'un fleuriste comme les autres. À une différence près : il est apprenti. Il partage son temps entre l'école et l'entreprise. Conseil, vente, mais aussi préparation de bouquet. Allier la théorie à la pratique, c'est la recette de l'apprentissage, une méthode qui a séduit ce jeune fleuriste. "L'avantage de l'apprentissage, c'est déjà de se confronter au milieu de l'entreprise, et ensuite de mettre en pratique tout ce qu'on a appris à l'école en théorie."

41% du SMIC

En première année de brevet professionnel, Benoit Bardin gagne 41% du SMIC, soit près de 600 euros par mois. Un salaire, mais surtout la transmission d'un savoir-faire. Chaque geste se fait sous l'oeil avisé de son responsable. Apprendre tout en respectant les codes du monde du travail. Un apprenti est un salarié à part entière. Ils sont salariés en formation, c'est ce qui définit vraiment un apprenti. Avec à peine 400 000 contrats signés cette année, la filière attire de moins en moins. C'est pourtant un bon moyen d'obtenir un emploi à long terme.

Le JT
Les autres sujets du JT
Photo de bulletins de salaire.
Photo de bulletins de salaire. (LIONEL VADAM / MAXPPP)