Apprentissage : un tremplin pour entrer dans la vie active

De plus en plus de jeunes font le choix de l'apprentissage pour se former à un métier. Malgré de récents bons chiffres, la France continue d'être en retard par rapport au reste de l'Europe.

France 2

Quelles sont les formations les plus plébiscitées par les apprentis ? "C'est dans le commerce qu'on trouve le plus grand nombre d'apprentis, au nombre de 94 000. Ils sont également très nombreux dans le BTP (73 000) et dans l'hôtellerie (48 000)", indique le journaliste Jean-Paul Chapel sur le plateau de France 2. Ces apprentis ont-ils raison de choisir ces formations ? "La réponse est oui. C'est le tremplin idéal pour l'emploi. 7 employés sur 10 trouvent un emploi six mois après la fin de la formation, soit deux fois plus que chez les diplômés d'un lycée professionnel, par exemple. L'apprentissage n'est plus réservé au CAP. On peut désormais être apprenti dans le supérieur, en BTS et même en master", ajoute-t-il.

En Allemagne, trois fois plus d'apprentis et trois fois moins de chômage

Comment se situe la France par rapport au reste des pays européens ? "Plutôt mal. Certes, ça progresse, mais on est encore loin de l'objectif de 500 000 apprentis fixé par François Hollande en 2012. En France, seulement 7% des jeunes sont en apprentissage, soit deux fois moins que la moyenne européenne (15%). Le champion, l'Allemagne, compte 1,4 million d'apprentis, soit trois fois plus qu'en France. Là bas, le chômage des jeunes est trois fois plus faible", conclut Jean-Paul Chapel.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un mineur délinquant travaille avec un agent technique, le 18 mai 2009, dans la menuiserie du centre éducatif fermé de Mulhouse (Haut-Rhin).
Un mineur délinquant travaille avec un agent technique, le 18 mai 2009, dans la menuiserie du centre éducatif fermé de Mulhouse (Haut-Rhin). (SEBASTIEN BOZON / AFP)