Argentine : crise monétaire et politique d'austérité

Une importante crise monétaire frappe l'Argentine : en 2018, la monnaie locale a perdu 50% de sa valeur, le gouvernement met en place une politique d'austérité sévère.

FRANCE 2

Les manifestations sont quotidiennes. Depuis la fin du mois d'août, l'Argentine voit ressurgir les vieux démons de sa faillite, il y a dix-sept ans. Le pays subit une nouvelle fois de plein fouet une violente tornade monétaire. Le peso a perdu 50% de sa valeur depuis le début de l'année. Dans les magasins, les prix explosent, mais les salaires ne suivent pas. Buenos Aires veut ramener son déficit public à zéro l'an prochain. Pour cela, le gouvernement impose une cure d'austérité sévère.

Une politique d'austérité sévère

Le président, Mauricio Macri, vient ainsi d'annoncer la suppression de 13 ministères, dont ceux du Travail et de la Santé, devenus secrétariats d'État. Il crée également un impôt sur l'exportation, handicap majeur pour le secteur agricole argentin. Aussi radicales soient-elles, les mesures annoncées ne parviennent pas à éteindre l'incendie. L'Argentine a demandé au FMI de lui verser plus tôt les milliards promis, l'histoire semble se répéter.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des manifestants défilent le 9 juillet 2018, le jour du 20e anniversaire de l\'Indépendance, dans les rue de Buenos Aires contre le président Mauricio Macri et le dernier accord signé avec le FMI.
Des manifestants défilent le 9 juillet 2018, le jour du 20e anniversaire de l'Indépendance, dans les rue de Buenos Aires contre le président Mauricio Macri et le dernier accord signé avec le FMI. (EITAN ABRAMOVICH / AFP)