Pour Gérald Darmanin, il y a "trop" d'aides sociales en France

Le ministre de l'Action et des Comptes publics a jugé que les aides sociales "sont parfois contradictoires". 

Le ministre de l\'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, le 29 mars 2018, à Paris. 
Le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, le 29 mars 2018, à Paris.  (ERIC PIERMONT / AFP)

"Combien y a-t-il d'aides sociales en France ?" "Je ne sais pas, mais il y en a trop." Le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, a estimé mardi 29 mai qu'il était légitime de "revoir" certains dispositifs, en particulier ceux censés favoriser le retour à l'emploi, selon lui trop peu "incitatifs".

"Il y a beaucoup" d'aides sociales en France, a déclaré le ministre sur RTL, évoquant la coexistence de nombreux dispositifs nationaux et locaux. "Ce qui est certain, c'est qu'il y en a trop" et "qu'elles sont parfois contradictoires", a-t-il ajouté.

Interrogé sur les intentions du gouvernement, le ministre a tenu à distinguer deux types de prestations. "Il y a des aides sociales aujourd'hui pour les gens qui sont cassés par la vie", a-t-il détaillé, citant l'allocation aux adultes handicapés et le minimum vieillesse. "Ce sont des aides sociales légitimes que nous augmenterons."

Et puis "il y a des aides sociales" attribuées lorsqu'on est "entre deux périodes d'activité, et malheureusement elles ne sont pas incitatives pour sortir de cette période d'inactivité", a poursuivi Gérald Darmanin, évoquant l'existence de "trappes à inactivité".