Budget : les stations thermales d'Occitanie pointées du doigt

Dans son dernier rapport, la Cour des comptes épingle notamment les thermes d'Occitanie, fortement soutenues par les pouvoirs publics locaux.

En Occitanie, on dénombre pas moins de 29 stations thermales. La région est celle qui accueille le plus de curistes chaque année, mais la Cour des comptes pointe justement le fait qu'il y aurait trop de stations, et qu'elles seraient trop soutenues par les pouvoirs publics. Celle de Barèges (Hautes-Pyrénées) par exemple, reçoit chaque année 18 000 euros de la part de la ville. "C'est le but d'une commune d'arriver à privilégier un établissement public comme les thermes, ne serait-ce que pour l'économie du village, c'est très important", justifie le maire Pascal Arribet.

"La question de leur pérennité est posée"

Ces dernières années, la fréquentation des thermes a pourtant diminué. De 3 000 visiteurs en 2013, la station de Barèges est passée à 2 500 curistes l'an dernier. La Cour des comptes assure que la densité de stations, quatre dans un rayon de 30 km, en est en partie responsable. "La question de leur pérennité est posée", indique même le rapport. Le conseil régional, lui, entend mesurer plus efficacement l'impact des aides accordées. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des cures thermales à destination des jeunes, toujours plus demandeurs.
Des cures thermales à destination des jeunes, toujours plus demandeurs. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)