Etats-Unis : la bourse de New York souhaite mettre en place des paiements en bitcoin chez Starbucks

Intercontinental Exchange (ICE), maison-mère de la bourse de Wall Street, entend lancer bientôt une plateforme d'utilisation et d'échange de cryptomonnaies, qui permettra notamment de payer des cafés en bitcoin. 

Un café Starbucks à Washington (Etats-Unis), le 29 mai 2018. 
Un café Starbucks à Washington (Etats-Unis), le 29 mai 2018.  (YASIN OZTURK / ANADOLU AGENCY / AFP)

Vers un cappuccino ou un café latte payé en bitcoin ? C'est en tout cas l'objectif affiché par la plateforme boursière américaine Intercontinental Exchange (ICE). La maison-mère de NYSE, la bourse de Wall Street, a annoncé vendredi 3 août le lancement d'une plateforme d'échange et d'utilisation de cryptomonnaies, permettant entre autres de payer des cafés en bitcoin chez Starbucks. 

Cette plateforme, nommée Bakkt, "est destinée à permettre aux consommateurs et aux institutions d'acheter, vendre, conserver et dépenser facilement des actifs digitaux" comme le bitcoin, a précisé ICE dans un communiqué.

La plateforme boursière apporterait ainsi sa légitimité aux devises virtuelles et aux services utilisant la technologie de la blockchain. Ces derniers sont encore régulièrement décriés pour leur immaturité, leur opacité et leur volatilité.

Des contrats à terme sur le bitcoin en novembre

Bakkt reposera sur des technologies développées par Microsoft, pour créer un écosystème "ouvert, régulé et mondial" afin d'échanger et d'utiliser les cryptomonnaies. Dans un premier temps, cette nouvelle plateforme sera dédiée au courtage du bitcoin et à sa conversion en devises réelles, tels que le dollar ou l'euro.

Cette plateforme "est conçue de façon à servir de rampe d'accélération pour la participation des institutions, des commerçants et des consommateurs dans les actifs digitaux en promouvant une plus grande efficacité, sécurité et utilité", a défendu sa directrice, Kelly Loeffler.

"En tant que premier partenaire commercial d'ampleur, Starbucks va jouer un rôle essentiel dans le développement d'applications pratiques, sûres et réglementées pour que les consommateurs puissent échanger leurs actifs digitaux en dollar à Starbucks", a relevé Maria Smith, responsable des partenariats et des moyens de paiements pour la chaîne. 

En cas de feu vert des autorités, des contrats à terme sur le bitcoin pourraient être lancés dès le mois de novembre. La plateforme boursière américaine Chicago board options exchange (Cboe) avait été la première, fin 2017, à lancer de tels produits financiers.