Cet article date de plus de deux ans.

Vidéo Suède : connaissez-vous le "flygskam", la honte de prendre l'avion par crainte de la pollution ?

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Suède : la honte de prendre l'avion prend de l'ampleur
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

De plus en plus de Suédois boycottent l'avion et préfèrent se déplacer en train pour sauvegarder la planète.

Pour eux, voler est devenu trop polluant. En Suède, de nombreux habitants préfèrent éviter les voyages en avion. Le phénomène s'appelle le "flygskam", c'est la honte de prendre ce moyen de transport, par crainte des consommations vertigineuses de kérosène et de la pollution.

À l'aéroport de Stockholm, ceux qui s'apprêtent à entrer dans l'avion sont un peu gênés. "Oui, j'ai honte", répondent plusieurs voyageurs interrogés. Pour partir en vacances, Elin Bergman fait dans le terre à terre. L'avion c'est fini, désormais cette salariée d'une association environnementale prend systématiquement le train. "Quand j'ai annoncé ça, les gens m'ont regardée bizarrement", raconte-t-elle. Elle a répondu qu'elle pouvait "voyager autrement sans être obligée de détruire la planète pour autant", quitte à se compliquer un peu la vie. En 2013, depuis Stockholm, elle se rend à Split, en Croatie, et réalise 42 heures de voyage en train contre 2h45 en avion. Son mari ne s'en est pas encore tout à fait remis.

Les vols internationaux résistent

Renoncer à l'avion est une tendance qui prend de l'ampleur, relayée par les réseaux sociaux. Il suffit d'aller à la gare de Stockholm pour s'en rendre compte. Les représentants de la SNCF locale s'en frottent les mains. Les compagnies aériennes, elles, se rassurent avec les vols internationaux. Ils résistent encore, avec un trafic en hausse de 2% l'an dernier.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.