Cet article date de plus de neuf ans.

3,7 millions de ménages concernés par les baisses d'impôts en septembre 2014

La nouvelle est tombée ce mercredi matin à l'issue du conseil des ministres. 500.000 ménages supplémentaires vont bénéficier de réductions d'impôts en septembre prochain. Au total, ce sont 1,9 millions de foyers fiscaux dont les revenus sont inférieurs au SMIC pour un célibataire, le double pour un couple qui ne seront pas imposables ou bénéficieront d'un allègement.
Article rédigé par Cyril Destracque
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (© MaxPPP 3,7 millions de foyers français bénéficieront d'une réduction d'impôts dès septembre prochain)

C'est une mesure du projet de loi de finances rectificatives : en septembre 2014, 3,7 millions de ménages vont bénéficier d'une baisse d'impôts. Parmi ces chanceux, 1,9 millions de bénéficiaires qui ne devraient plus avoir à bourse délier. Et ils n'auront d'ailleurs aucune démarche à effectuer pour bénéficier de cette réduction d'impôts. Le gouvernement l'a confirmé ce mercredi matin à l'issue du Conseil des ministres qui a a adopté le texte. La mesure va coûter à l'Etat 1,1 milliards d'euros, entièrement compensé, paraît-il par les résultats de la lutte contre la fraude fiscale. 

Ceux qui vont profiter de cette mesure fiscale, ce sont les bas revenus. Les célibataires dont les revenus atteignent 1,1 Smic net, le double pour un couple. Pour ces deux cas, en septembre 2014 quand ils recevront leur avis d'imposition, les foyers concernés pourront constater, soit un allègement pouvant aller jusqu'à 350 euros pour un célibataire, 700 euros pour un couple, soit carrément une sortie de l'impôt.  

Un effort global d'économies d'1,6 milliard d'euros pour l'Etat 

Parallèlement; dans le texte présenté mercredi, le gouvernement annonce un nouvel effort d'économies de 1,6 milliard d'euros pour l'Etat. Des réductions qui seront assumées par l'ensemble des ministères et leurs opérateurs. En complément de ce geste sur les impôts, Michel Sapin, le ministre des Finances devrait présenter un projet de loi rectificatif de la Sécurité sociale la semaine prochaine. 800 millions d'économies sont notamment prévues sur le déficit de l'Assurance maladie. Le gouvernement qui a du revoir ses prévisions de recette à la baisse : 5 milliards d'euros ne tomberont pas cette année dans les caisses de l'Etat à cause de rentrées d'impôts sur le revenu, d'impôts sur les sociétés et de TVA qui ne seront pas encaissés. 

 

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.