Cet article date de plus de dix ans.

Un vaccin en spray contre la grippe en vente à l'automne

Censé être plus efficace que le vaccin classique, il est désormais recommandé chez les jeunes patients de 2 à 17 ans ayant des facteurs de risque.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un enfant de 3 ans vient de recevoir un vaccin en spray contre la grippe H1N1, à Omaha (Nebraska, Etats-Unis) en 2009. (NATI HARNIK / AP /SIPA)

Un spray antigrippe devrait être disponible à l'automne prochain. Le vaccin pour pulvérisation nasale Fluenz, du laboratoire AstraZeneca, arrive en France pour la prochaine saison grippale, d'après le calendrier vaccinal 2012. Il est désormais recommandé chez les jeunes patients de 2 à 17 ans ayant des facteurs de risque.

• Qu'est-ce que le Fluenz ?

Comme les classiques vaccins en injection sous-cutanée ou intramusculaire, le spray nasal a pour but d'inoculer un virus dans le corps afin que celui-ci se défende. La plupart des vaccins sont produits à base de virus inactivés, donc morts, que le système immunitaire reconnaît et détruit. Le Fluenz comporte, lui, un virus "vivant atténué" (comme le BCG et les vaccins contre la fièvre jaune ou la varicelle) logiquement plus fort qu'un virus tué. Pour s'en défendre, l'organisme doit donc déployer des armes plus puissantes, ce qui le rend plus résistant face aux véritables virus de la grippe.

• Quels sont les risques ?

Le virus atténué est plus dangereux qu'un virus tué. Le spray est recommandé chez les patients de 2 à 17 ans, particulièrement s'ils présentent des risques de complications à cause d'autres maladies. Avant 2 ans, les enfants peuvent ne pas tolérer le vaccin. Après 17 ans, il serait moins efficace.

Surtout, le Fluenz ne doit pas être inoculé à des patients immunodéprimés, dont le corps ne saurait se défendre. Il est également contre-indiqué chez les femmes enceintes, pour lesquelles la vaccination classique reste recommandée.

Par ailleurs, "le virus déposé dans le nez peut rester présent jusqu'à trois semaines et être transmis par éternuement", précise Le Figaro. La prudence est donc de mise pour l'entourage des patients vaccinés.

• Pourquoi arrive-t-il si tard en France ?

Le vaccin en spray est utilisé depuis 2003 aux Etats-Unis, sur des patients âgés de 2 à 50 ans, et constituerait aujourd'hui environ 10% des vaccinations contre la grippe. Mais la baisse de l'efficacité chez les adultes, de -10% à -40% selon des études citées par Le Figaro, a poussé l'Agence européenne du médicament (site en anglais) à ne pas suivre les recommandations américaines. Par ailleurs, l'Europe a ajouté ses propres contrôles de qualité aux contrôles américains.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Découverte

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.