Cet article date de plus de trois ans.

Départ en vacances : la grosse affluence dans les gares parisiennes "était prévue, anticipée" et il n'y a "rien d'inhabituel"

Les TGV, où la réservation est obligatoire, ne sont pas affectés par cette sur-affluence. Ce sont les TER et Intercités, principalement dans les gares de Bercy et Austerlitz qui doivent faire face au flux inhabituel de voyageurs.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des centaines de passagers patientent dans le hall de la gare de Lyon, le 2 janvier 2011. (FRED DUFOUR / AFP)

Pour ce premier week-end de départ en vacances de Noël, la plupart des gares parisiennes ont été prises d'assaut. Les trains TER et Intercités notamment affichent complet, interdisant souvent aux vacanciers ayant réservé de monter dans le train.

"J'avais une réservation et je n'ai pas pu monter dans mon train", dit un voyageur sur Twitter. "Des centaines de personnes ont payé sans pouvoir monter" affirme un autre. "La SNCF vend des billets sans limite pour des TER qui ont des capacités limitées" dénonce un usager. 

"Il n'y a rien d'inhabituel"

La SNCF explique à franceinfo que la situation est due à la "concordance entre le début des vacances scolaires et le week-end de Noël." Cette concordance "n'était pas arrivée depuis 2001." Le porte-parole de la compagnie assure que l'affluence était "prévue, anticipée" et que des trains supplémentaires ont été prévus. D'autres sont affrétés. "Il n'y a rien d'inhabituel" souligne la compagnie.

Les TGV, où la réservation est obligatoire, ne sont pas affectés par cette sur-affluence. Ce sont les TER et Intercités, principalement dans les gares de Bercy et Austerlitz qui doivent faire face au flux inhabituel de voyageurs. Dans ces trains, la réservation n'est pas obligatoire.

1,7 million de voyageurs sont attendus dans les gares parisiennes tout le week-end

"Dès que le train est complet, on le fait partir pour fluidifier le trafic", explique le porte-parole. La SNCF "s'excuse auprès des vacanciers ayant réservé et qui n'ont pas pu prendre leur train." La compagnie conseille aux voyageurs n'ayant pas de réservation de ne pas tenter de se rendre en gare aujourd'hui.

1,7 million de voyageurs sont attendus dans les gares parisiennes tout le week-end et cinq millions sur l'ensemble des vacances scolaires. "500 gilets jaunes sont mobilisés" pour informer les voyageurs.

Pour le week-end du 30 et 31 décembre, "tout est déjà presque complet", assure le porte-parole de la SNCF qui conseille "de réserver" son trajet. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.