Cet article date de plus de cinq ans.

Concours Lépine : et les lauréats sont...

L'invention de trois Alsaciens permet de transformer des résidus agricoles en combustibles pour les chaudières ou les poêles.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Charles Hermann et Philippe Durrhammer, devant leur invention, le "granulateur mobile". (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

Le 144e Concours Lépine des inventions a récompensé, samedi 9 mai, une unité mobile permettant de fabriquer en plein champ des combustibles moitié moins chers que le fioul ou le gaz à partir de résidus agricoles.

Le Granulateur Mobile H-énergie, trouvaille de trois artisans alsaciens, tous trois Meilleur Ouvrier de France (chauffage, électricité, serrurerie) qui recevront le fameux vase en porcelaine de Sèvres, peut transformer paille de maïs, de colza, d'épeautre, sarments de vignes ou branches en combustibles pour les chaudières ou les poêles.

Le "granulateur mobile", lauréat du 144e concours Lépine. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

Agés de 44 à 46 ans, Charles Herrmann, Philippe Durrhammer et Xavier Rémond, ont essayé tous les résidus possibles, agricoles et viticoles. "La première idée était de récupérer ces déchets comme faisaient nos grands-pères avec les sarments de vigne pour faire le feu, raconte Charles Hermann. Et sur place, pour éviter le coût de transport des matériaux." Selon la matière première, la machine traite "plus ou moins une tonne à l'heure".

Le granulateur mobile fonctionne déjà avec une unité en service, mais le Concours Lépine, espèrent les inventeurs, lui apportera un peu plus de visibilité. D'autant que l'Australie et le Canada notamment ont déjà exprimé leur intérêt.

Le recyclage à l'honneur

Le Grand Prix du Sénat distingue un inventeur allemand, Klaus Peter Schulz, qui a mis au point un procédé de recyclage des pneus par thermolyse.

Le Prix de l'Assemblée nationale couronne le "Canibal", une collecteur unique d'ordures capable de reconnaître et de trier les bouteilles, gobelets ou canettes.

Dans un tout autre registre, le Grand Prix récompense Raoul Parienti, qui a mis au point une application pour smartphone, "Pure Sound",  permettant d'ajuster le son du téléphone aux déficiences de l'oreille. Destinée aux personnes qui entendent mal, elle corrige fréquence par fréquence les failles de l'ouïe préalablement mesurée par audiogramme.

Enfin deux étudiants de l'Ecole des ponts ont reçu le prix de la Chambre de commerce et d'industrie de Paris-Ile de France pour un casque de pompiers baptisé Ektos (sauver, en grec) muni d'une petite caméra permettant de progresser même dans les fumées denses.

Plus de 600 inventions, destinées à résoudre petits et grand problèmes du quotidien, se disputaient le palmarès du concours Lépine proclamé samedi soir à la Foire de Paris. Créée en 1901, la compétition a déjà permis l'émergence d'une multitude d'objets devenus familiers: stylo à bille, presse-purée, fer à repasser vapeur, aspirateur ou verres de contact.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.