Cet article date de plus de six ans.

La chatte aux yeux d'alien "ne reverra jamais", explique un vétérinaire

Les photos de ses yeux proéminents ont fait le tour d'internet. Francetv info a demandé à un spécialiste d'ophtalmologie vétérinaire de décrypter la maladie de Matilda, surnomée la "chatte alien" par ses propriétaires.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La chatte Matilda souffre de buphtalmie. (ALIENCATMATILDA.COM)

De grands yeux, beaucoup trop proéminents. Les photos de la chatte Matilda, baptisée "Alien cat" (la chatte alien), ont fait le tour d'internet ces dernières semaines. Ses propriétaires, qui ont créé un compte Instagram et un site internet dédié à leur animal malade, ont en effet lancé un appel aux dons pour ses frais médicaux. Ils ont annoncé avoir récolté 2 500 dollars (2 195 euros), samedi 13 juin.

 

Une photo publiée par Matilda (@aliencatmatilda) le 15 Juin 2015 à 21h16 PDT

Contacté par francetv info, Thomas Dulaurent, président de la Société française d'études et de recherches en ophtalmologie vétérinaire (Sferov), décrypte la maladie dont souffre l'animal. "Il s'agit d'une buphtalmie, un stade terminal de glaucome", explique cet ophtalmologiste du centre hospitalier vétérinaire Saint-Martin, près d'Annecy (Haute-Savoie). "Cette chatte ne voit plus et ne reverra jamais", juge-t-il.

"On prend le risque de faire souffrir l'animal"

Et de retracer comment l'animal, dont il conteste le surnom puisque l'alien n'a pas d'œil, en est arrivé là. Au départ, cette chatte a souffert d'un déplacement du cristallin. "Cela peut pénaliser le drainage [évacuation] du liquide à l'intérieur de l'œil, explique-t-il. La pression à l’intérieur de l’œil augmente et, dans un deuxième temps, cela entraîne une augmentation du volume de l’œil chez un sujet jeune."

Pour lui, "avec cette histoire, on prend le risque de faire souffrir l'animal". Il estime que le problème aurait dû être pris en charge "beaucoup plus tôt". "Si j'avais cet animal en consultation, je proposerais de mettre en place une bille en silicone dans chaque œil ou de pratiquer une énucléation [enlever les yeux], ce qui ne coûte pas cher", poursuit-il. Si l'animal n'est pas opéré, "il risque d'avoir à terme une perforation de la cornée". En clair, ses yeux risquent de crever.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Animaux

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.