Cet article date de plus de trois ans.

Oise : 30 Millions d'Amis conteste devant la justice le dispositif "Chasseurs vigilants" qualifié par la Fondation de "milice armée"

La Fondation 30 Millions d'Amis a saisi la justice, mercredi, afin de contester le dispositif "Chasseurs vigilants" dans l’Oise qui permet à une centaine de chasseurs de prêter main-forte aux forces de l'ordre dans des missions de vigilance et de prévention.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Des chasseurs dans un bois de La Chapelle-Glain (Loire-Atlantique), le 14 février 2015. (Photo d'illustration) (JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP)

La Fondation 30 Millions d'Amis a décidé, mercredi 10 janvier, de saisir la justice pour contester le dispositif "Chasseurs vigilants" dans l’Oise, a appris franceinfo par un communiqué de la Fondation. Dans le cadre d'une convention signée fin décembre entre la préfecture de l'Oise et la Fédération des chasseurs du département, une centaine d'entre eux vont prêter main-forte aux forces de l'ordre dans des missions de vigilance et de prévention.

il ne faut pas penser qu’on va arpenter les plaines avec nos fusils pour faire régner la loi.

Marc Morgand
directeur de la Fédération des chasseurs de l'Oise

à franceinfo

"Déjà, on se fait insulter sous prétexte que nos chiens font fuir le gibier, si en plus c’est une milice armée qui nous surveille, les chasseurs vont se sentir encore plus forts", a expliqué Reha Hutin, la présidente de la Fondation de 30 Millions d'Amis, contactée par franceinfo. "Ils fantasment", a répondu de son côté Marc Morgand. Selon le directeur de la Fédération des chasseurs, "ils nous prêtent des prérogatives qu’on n’a pas. Ça c’est n’importe quoi".

Pour les gendarmes, cette convention permet notamment de contacter rapidement les chasseurs pour qu'ils apportent leur aide en cas de recherches de personne disparue. Les chasseurs estiment participer à une démarche citoyenne au même titre que les scouts qui aident les pompiers sur le risque incendie l'été dans le Sud-Est.

La Fondation 30 Millions d'Amis craint, elle, que cette opération ne s'étende à toute la France. Le département du Rhône pourrait être intéressé par un tel partenariat entre chasseurs et gendarmes.

"Les chasseurs vont se sentir encore plus forts", Reha Hutin, présidente de la Fondation de 30 Millions d'Amis,
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Bien-être animal

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.