Mort de Diego Maradona

Résumé de la rubrique

Une légende du football, et du sport en général, s'est éteinte. L'Argentin Diego Armando Maradona, est mort des suites d'un arrêt cardio-respiratoire, mercredi 25 novembre, à l'âge de 60 ans. Icône en Argentine, où ses compatriotes lui vouent un véritable culte, mais aussi à Naples (Italie), où il a écrit les plus belles pages de sa carrière en club (entre 1984 et 1991), Diego Maradona est considéré comme l'un des plus grands joueurs de tous les temps. Principal fait de gloire du mythique numéro 10 : avoir conduit sa sélection nationale au titre mondial en 1986, notamment après un quart de finale contre l'Angleterre (2-1) gravé dans l'histoire et marqué par deux buts de légende du "Pibe de Oro", dont la fameuse "main de dieu". Depuis la fin de sa carrière de joueur, en 1997, Maradona était devenu entraineur mais n'avait pas connu de francs succès sur ses différents bancs de touche. L'homme était aussi connu pour ses frasques, ses débordements, ses liens troubles avec la mafia et, bien sûr, son penchant pour la drogue et l'alcool. Maradona avait déjà connu de nombreux problèmes de santé depuis une quinzaine d'années (notamment en 2004 et 2007). Il avait d'ailleurs été hospitalisé début novembre pour de l'anémie et de la déshydratation, avant d'être opéré à la tête, avec succès.