En Argentine, succès d'audience et polémique pour une série sur la vie de Diego Maradona

écouter (3min)

La série sur Maradona est sortie vendredi sur la plateforme en ligne Amazon Prime Video. Une sortie mondiale qui a provoqué beaucoup de réactions en Argentine.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
La série sur la vie de Diego Maradona est sortie sur la plateforme video Amazon Prime Video vendredi 29 octobre.  (AMAZON PRIME VIDEO)

Il y a eu de nombreux films ou documentaires sur la vie et les exploits sportifs du joueur argentin mais cette nouvelle série biographique en dix épisodes, diffusée vendredi 29 octobre sur Amazon Prime, a été autorisée par Diego Maradona.

Le tournage, commencé début 2019, s'est déroulé en Argentine, en Uruguay, à Naples, à Barcelone et au Mexique. La série raconte l’histoire de Pelusa, le "Pibe de oro" né à Villa Fiorito, son amour pour le football, son caractère bien trempé et sa vie d’excès. Tout cela dans un contexte historique argentin des plus intenses, avec la dictature militaire, la guerre des Malouines ou encore le combat des Mères de la Place de mai pour retrouver leurs enfants disparus.

Pour mener à bien cette superproduction, Maradona lui-même a témoigné, ainsi que ses frères et sœurs et de nombreux amis et ex-représentants très proches de lui à différents moments de sa vie. L’idée de la production était de sortir la série en 2020, le jour des 60 ans de Maradona, le 30 octobre. Mais à cause de la pandémie de Covid-19, le travail de post-production et le montage a été retardé. Puis le joueur est décédé un mois après. Finalement, il a été décidé de lancer cette méga production pour les 61 ans de Maradona. Le dernier épisode sera diffusé le lendemain du premier anniversaire de sa mort.

Une série attendue et critiquée 

En Argentine, le premier épisode a été diffusé à la télévision jeudi soir à 10 heures du soir, en hommage au numéro 10. La chaîne a battu des records d’audience avec son plus haut niveau depuis sept ans. Une projection était aussi organisée dans le stade d’Argentino Juniors ou a débuté Diego avec un concert et la présence de supporters dans les tribunes.

Certains ont relevé des erreurs historiques, comme la mort de Peron qui a eu lieu en 1974 et non pas en 69 comme le montre la série. Mais il s’agit certainement d’une simplification dans la narration pour une série à visée internationale qui a voulu mentionner certains faits marquants sans entrer dans le détail. Il y a aussi les amis mécontents comme l’ex-manager de Maradona, Guillermo Coppola, que la série fait passer pour un représentant sans scrupule. Selon lui, la réalité est totalement différente de ce qui est raconté. Même discours de l’ex-femme de Diego Maradona et de ses deux premières filles, qui n’ont jamais donné leur version des faits pour l’élaboration du script, ce qui leur a fait déclarer que selon elles, il s’agissait d’une fiction et non d’une série biographique.

La série est sortie à un moment très tendu sur fond de poursuites judiciaires au sujet de l’exploitation du nom qui est aussi la marque Maradona. Les héritiers affirment qu’ils sont les seuls propriétaires du nom, mais son avocat déclare que Diego lui avait cédé ses droits avant sa mort. La série a justement été autorisée par Maradona alors qu’il était conseillé par cet avocat et un entourage très critiqué par la famille pour l’avoir laissé mourir. Quant à son ex-femme, Claudia Villafañe, elle a porté plainte contre Amazon pour avoir utilisé son nom sans son consentement. Une série qui génère donc de l’enthousiasme et de l’euphorie mais aussi la polémique et le scandale, à l'image du joueur argentin.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.