Mort de Diego Maradona : l’Argentine a enterré son dieu

Jeudi 26 novembre, le corps de Diego Maradona a été enterré à Buenos Aires (Argentine) sous les acclamations d’un peuple qui ne l’oubliera jamais.

France 3

"C’est un véritable moment d’histoire" : le journaliste Ignacio Bornacin a constaté à Buenos Aires (Argentine) l’engouement qu’a suscité jeudi 26 novembre l’enterrement de la légende du football Diego Maradona. Le cortège a été escorté durant près de 60 kilomètres du palais présidentiel jusqu’au cimetière où il a finalement été enterré. Le même lieu où sont déjà enterrés les parents de l’ancien joueur.

"Diego n’est pas mort, il continue de vivre dans nos cœurs"

Lorsque le cortège est arrivé au cimetière, il a été accueilli par une foule impressionnante qui chantait à la mémoire de celui qui est considéré comme un dieu en Argentine. "‘Diego n’est pas mort, il continue de vivre dans nos cœurs’, c’est ce que chantait la foule lors du passage du cercueil et pendant toute la nuit", rapporte Ignacio Bornacin. Le cimetière où repose désormais Diego Maradona pourrait rapidement devenir un lieu de pèlerinage pour les amoureux du football.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le peuple argentin a rendu un dernier hommage à Diego Maradona, le 26 novembre 2020 à Buenos Aires.
Le peuple argentin a rendu un dernier hommage à Diego Maradona, le 26 novembre 2020 à Buenos Aires. (RONALDO SCHEMIDT / AFP)