Vrai ou faux L'industrie musicale bousculée par le phénomène des deepfakes audio

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 6 min
VRAI OU FAUX. L'industrie musicale bousculée par le phénomène des deepfakes audio -
VRAI OU FAUX. L'industrie musicale bousculée par le phénomène des deepfakes audio VRAI OU FAUX. L'industrie musicale bousculée par le phénomène des deepfakes audio - (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo - L.Brisson, J-J.Buty
France Télévisions
franceinfo
La chronique "Vrai ou Faux" du 19/20 info s'intéresse, mercredi 13 septembre, aux deepfakes audio dans l'industrie musicale. Il s'agit de trucages consistant à faire interpréter à un artiste des paroles qu'il n'a jamais chantées en faisant appel à l'intelligence artificielle.

Sur une musique, on distingue très bien la voix de la chanteuse belge Angèle, sauf qu'elle n'a jamais interprété ces paroles. Sa voix est générée par une intelligence artificielle, et on lui a fait chanter les paroles d'un morceau de rap français. Ce trucage, on appelle cela un deepfake audio, et c'est un vrai phénomène actuellement. Si certains sont plutôt risibles, d'autres sont parfaitement crédibles.

De plus en plus faciles à produire

Jason Medeiros est le rappeur du duo AllttA. Il y a quelques mois, ils ont sorti le titre "Savages" en recréant la voix de la superstar américaine Jay-Z. "La première chose qu'on avait à faire, c'était d'écrire un texte et de l'enregistrer. Puis on a pris cet audio et on l'a mélangé avec le modèle d'intelligence artificielle", explique-t-il. "Je pense que la crainte doit s'orienter davantage vers la question des droits d'auteur, sur comment protéger légalement les artistes", estime Jason Medeiros. Ces deepfakes audio sont en tout cas de plus en plus faciles à produire et de plus en plus difficiles à repérer.

Retrouvez toutes les émissions de Vrai ou Fake en cliquant ici

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.