Problèmes de genou et forfaits à la pelle... Les deux saisons douloureuses de Roger Federer

Alors que le Suisse a annoncé qu'il serait absent de nombreux mois après une nouvelle opération du genou, retour sur les 24 derniers mois délicats de l'ancien numéro 1 mondial.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min.
Le joueur de tennis suisse Roger Federer enchaîne les soucis physiques depuis près de deux ans.  (GLYN KIRK / AFP)

Nouvelle fin de saison prématurée pour Roger Federer. Depuis deux ans, la présence du Suisse sur les courts se fait de plus en plus rare. La faute à un genou récalcitrant et une récupération plus longue du fait de son âge (40 ans au début du mois d'août). Dernière décision en date de l'ancien numéro 1 mondial : une nouvelle opération chirurgicale au genou qui l'oblige à se retirer des courts "de nombreux mois".

Si le Bâlois se veut rassurant sur son état de santé et sa détermination à revenir au plus haut niveau, ses pépins physiques et multiples forfaits depuis le printemps 2020 font planer l'hypothèse d'une éventuelle fin de carrière. Retour sur les derniers mois difficiles du joueur aux 20 titres du Grand Chelem. 

14 juillet 2019, une finale de Wimbledon hors normes

À l'été 2019, Federer produit un des meilleurs matchs de sa carrière. Venu à bout de Rafael Nadal en demi-finale de Wimbledon, il se qualifie pour sa 31e finale dans un tournoi du Grand Chelem. Un match d'anthologie qui marque l'histoire du tennis. Le Suisse, à la recherche de son 9e titre à Londres, bataille férocement contre un Novak Djokovic en grande forme. Les deux légendes s'affrontent pendant près de 5 heures (la finale de Wimbledon la plus longue de l'histoire), offrant un spectacle d'une qualité inouïe sur le Centre Court.

S'il finit par s'incliner au terme d'un super tie-break contre le numéro 1 mondial, Federer devient à 37 ans le deuxième joueur le plus âgé de l'ère Open à disputer la finale d'un Majeur (derrière Ken Rosewall). Surtout, l'Helvète montre qu'il a encore les jambes et la détermination pour décrocher un 21e titre du Grand Chelem. 

30 janvier 2020, sa dernière apparition de l'année

Après une saison satisfaisante en 2019, avec quatre titres ATP au compteur, Federer affiche son ambition pour 2020 : remporter un nouveau titre du Grand Chelem. Mais un peu diminué, il marche sur un fil lors de l'Open d'Australie. Le Bâlois passe proche de l'élimination en huitièmes et en quarts de finale, face à John Millman puis Tennys Sandgren. S'il parvient à se hisser dans le dernier carré, Federer échoue aux portes de la finale face au futur vainqueur du tournoi, Novak Djokovic. Une performance tout à fait honorable sur le papier.

Mais c'était sans savoir que cette demi-finale allait être sa dernière apparition en match officiel en 2020. Le Suisse souffre de problèmes au genou et annonce dès le 20 février un passage sur la table d'opération, et donc un forfait pour Roland-Garros. Alors que le Covid-19 met le circuit à l'arrêt, Federer est même opéré une nouvelle fois en mai. Ses douleurs au genou le poussent dès juin à mettre fin à sa saison, pour se concentrer pleinement sur 2021.

10 mars 2021, le come-back un an après

Les fans de "Rodgeur" revivent en mars 2021. Après 13 mois d'absence, Federer choisit le tournoi de Doha pour faire son grand retour sur le circuit. Jamais le Bâlois ne s'était tenu aussi longtemps éloigné des courts. Très peu blessé depuis le début de sa carrière en 1998, il avait été contraint à une pause de six mois en 2016 pour soigner (déjà) son genou.

Pour ce come-back tant attendu, l'ancien roi de l'ATP se montre un peu trop court physiquement au Qatar. Mis à mal par Daniel Evans, il s'incline face à Nikoloz Basilashvili au deuxième tour. Après cette défaite, Federer déclare forfait pour le tournoi de Dubaï avant d'échouer d'entrée à Genève en mai contre Pablo Andujar pour son retour sur terre battue. 

7 juillet 2021, ses espoirs londoniens douchés 

En manque de matchs sur terre et avec la saison sur gazon qui approche, Federer décide de se retirer de Roland-Garros en plein tournoi. L'ancien numéro 1 mondial déclare forfait à la veille de son huitième de finale pour se préserver pour Wimbledon, son objectif affiché de la saison. Mais sa préparation pour le Grand Chelem du All England Club tourne court quand il s'incline au deuxième tour du tournoi de Halle face à Felix Auger-Alliassime à dix jours de Wimbledon.

Dans son jardin londonien, Federer, tête de série numéro 6, passe toutefois quatre tours (dont un premier accroché face au Français Adrian Mannarino) avant que son genou ne lui donne à nouveau du fil à retordre. En quarts de finale, c'est la douche froide : l'octuple champion est balayé par le Polonais Hubert Hurkacz (6-3, 7-6, 6-0).

Une élimination sans gloire qui le conduit à faire une croix sur les Jeux de Tokyo. La déception est d'autant grande pour le Suisse, qui avait fait de l'or olympique, seul grand titre qui lui échappe en simple, un de ses grands objectifs de fin de carrière. 

15 août 2021, une nouvelle saison écourtée

Les forfaits à la pelle inquiètent les fans du Suisse. Ses blessures sont de plus en plus contraignantes, comme il le confie au quotidien helvète Blick mi-août, après avoir renoncé aux Masters 1000 de Toronto et Cincinnati : "Avant, si j'avais le dos bloqué, cela durait deux jours et tout rentrait dans l'ordre. Aujourd'hui, cela peut prendre deux semaines. Il s'agit d'être plus patient avec la douleur, avec soi-même, avec le retour sur le terrain." 

De la patience, il en faudra pour le Bâlois, qui a annoncé dimanche qu'il allait subir une énième "opération chirurgicale", le privant de compétiton pour de "nombreux mois". Soucieux de préserver sa santé, Federer va une nouvelle fois mettre sa carrière entre parenthèses pour essayer de revenir au premier plan, mais sait que la tâche s'annonce compliquée alors qu'il vient de fêter ses 40 ans."Je suis réaliste. Je sais à quel point c'est difficile à mon âge de subir une nouvelle opération, a-t-il déclaré sur son compte Instagram. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Roger Federer (@rogerfederer)

Ce nouveau coup dur soulève des questions sur sa fin de carrière, débutée il y a 23 ans. Une perspective que l'homme aux 20 titres du Grand Chelem ne mentionne pas, pour le moment.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tennis

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.