Tournoi de Doha : Roger Federer, trop court physiquement, éliminé en quarts par Basilashvili

Les treize mois éloignés des terrains ont pesé lourd. Après les 2h30 de combat la veille pour vaincre Daniel Evans en trois manches, Roger Federer a souffert physiquement en quarts de finale, jeudi 11 mars. Face au Géorgien Nikoloz Basilashvili (42e mondial), le Suisse a encore été contraint à disputer trois manches, pour cette fois s'incliner 3-6, 6-1, 7-5 en 1h50. Mais il a annoncé qu'il jouerait sur terre battue, en vue de Wimbledon.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Roger Federer salue le public à Doha lors de son retour à la compétition le 10 mars 2021 (SAMER F REJJAL / HANDOUT BY BEIN SPORTS / MAXPPP)

Un service, une capacité à prendre la belle très tôt, mais des jambes au ralenti. Au lendemain de son premier match sur le circuit depuis treize mois (et deux opérations du genou), Roger Federer a encore souffert. L'habituel athlète est - logiquement - en manque de rythme et de condition physique. Mais son niveau de jeu a encore été assez époustouflant après une telle période d'arrêt.

Face à Nikoloz Basilashvili, de dix ans son benjamin, le Suisse a, comme la veille, pris la mesure du match au cours d'un premier set qu'il a dominé. Mais comme hier contre le britannique Daniel Evans, il a ensuite fléchi, surtout physiquement. Les 2h30 passées sur le terrain se sont rappelées à son bon souvenir... Comme un témoin de cette baisse de régime physique, il a gagné seulement 25% des points derrière sa deuxième balle dans ce deuxième set.

Semblant en grande difficulté physique, bougeant nettement moins bien notamment côté revers, malmené par son adversaire, l'ancien numéro 1 mondial a pourtant résisté. Il s'est même offert une balle de match à 5-4, sur service adverse. Mais il ne l'a pas concrétisée, et c'est au contraire Basilashvili qui, au jeu suivant, faisait le break. Et finissait par s'imposer, sur sa troisième balle de match, pour vaincre le Suisse pour la première fois de sa carrière, en deux rencontres.

Roger Federer est éliminé, mais l'important est ailleurs. Il a tenu le choc face à deux membres du top 50, et s'est mis sur de bons rails pour revenir à très haut niveau. Il sait maintenant plus précisément tout le travail physique qui l'attend, mais a également constaté qu'il pouvait déjà compter sur son service et quelques coups d'éclat pour rivaliser. A 39 ans, la montée en régime est devant lui. "Je reviens de tellement loin que je suis heureux d'avoir été capable de jouer deux matches coup sur coup en trois sets. Je ne suis pas encore à 100%, je le vois, je le sens. Mais l'objectif est d'être à 100% pour la saison sur gazon", a commenté le Suisse, qui aura 40 ans en août. A la sortie du court, il a annoncé qu'il jouerait des tournois sur terre battue, en vue de parfaire sa préparation et son rythme en vue de Wimbledon, son objectif majeur.

-

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers ATP

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.