JO 2021 : Steven Da Costa écrit l'histoire du karaté, Mayer décathlonien argenté, carton plein en sports collectifs... Le bilan de la journée des Français

Les résultats ont été plus décevants en escalade, 10 km eau libre et cyclisme sur piste, jeudi, pour nos Français.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 7 min.
Le Français Steven Da Costa pose avec sa médaille d'or, la première et la dernière de l'histoire du karaté, ce sport n'étant pas retenu au programme olympique de Paris 2024.  (ALEXANDER NEMENOV / AFP)

Trois sur trois ! Les trois équipes olympiques françaises en lice jeudi se sont qualifiées en finale, jeudi 5 août, avec la manière. Les handballeurs ont écarté l'Egypte en début de journée, suivi par les basketteurs face à la Slovénie. Pour couronner le tout, les volleyeurs tricolores ont triomphé de l'Argentine sans perdre le moindre set.

Mais s'il n'y avait que ça... Car la France a aussi vu l'or jeudi avec le succès de Steven Da Costa en karaté (- 67kg) qui est devenu le premier champion olympique de sa catégorie. Le ciel de Tokyo était illuminé en bleu blanc rouge jeudi. 

Karaté : Steven Da Costa, le premier pour l'histoire

Le champion du monde 2018 des -67 kg, Steven Da Costa, est devenu le premier champion olympique de karaté. Il s'est imposé en finale face au Turc Eray Samdan. Ce titre a un goût particulier puisque le Français restera le premier et unique champion olympique. Pour la première fois au programme olympique à l'occasion de cette édition, le karaté en a été retiré pour Paris 2024. Steven Da Costa a saisi sa chance, pour l'histoire et rapporte à la France sa 26e médaille et sa septième en or. 

Il ne pensait qu'à l'or, ne participait que pour ça, Steven Da Costa l'a fait ! Le numéro un mondial (-67 kg), Champion du monde et maintenant CHAMPION OLYMPIQUE

Décathlon : Kevin Mayer conserve son titre de vice-champion olympique

Il a remporté la 27e médaille française, et celle-ci est en argent. Le Français a terminé deuxième du décathlon olympique à Tokyo jeudi, derrière le Canadien Damian Warner. Kevin Mayer réitère ainsi sa performance de Rio il y a cinq ans. Avec 8 726 points à l'issue du 1 500 m, le Tricolore est devenu pour la deuxième fois consécutive vice-champion olympique. 

Il était mal embarqué avec un mal de dos récalcitrant. Et pourtant Kevin Mayer a tout donné dans le décathlon. L'issue du 1500 mètres garantit une médaille d'argent pour l'athlète français.

Handball : quatrième finale de rang pour les Bleus

Les handballeurs français se sont qualifiés (27-23) jeudi face aux Egyptiens pour la finale du tournoi olympique. Il s'agit de leur quatrième finale olympique consécutive. Si les Bleus ont connu une première partie de match compliquée, ils ont réussi à serrer leur jeu et à prendre l'ascendant pour s'imposer. L'expérience des Triolores a fait la différence face à des Egyptiens qui découvraient ce stade de la compétition. La bande à Karabatic tentera de remporter son troisième titre olympique samedi face au Danemark, pour la revanche de la finale des JO de Rio 2016.

L'équipe de France de handball a montré la voie et s'est qualifiée pour la finale du tournoi olympique en battant l'Egypte, à l'expérience (27-23). Grâce à un Nikola Karabatic intenable et à un Vincent Gérard infranchissable, les Bleus joueront leur quatrième finale olympique consécutive.


Revivez le match plein des hommes de Guillaume Gille.

Basket : les Bleus filent en finale retrouver les Etats-Unis

Ils nous ont fait trembler jusqu'au bout. Les Bleus ont validé leur ticket pour la finale du tournoi olympique, la troisième de leur histoire. Les hommes de Vincent Collet ont réussi à se défaire de la Slovénie (90-89) et de son redoutable meneur Luka Doncic jeudi. Si l'équipe de France a souffert du début à la fin du match, elle a toutefois trouvé les ressources pour mettre en échec les Slovènes, notamment Nicolas Batum, qui a réalisé le contre de la victoire à une seconde de la fin. Après les deux finales perdues contre les Etats-Unis à Londres en 1948 et à Sydney en 2000, l'équipe de France de basket espère bien conjurer le mauvais sort à Tokyo. Et les Tricolores pourraient réaliser leur rêve, puisqu'en phase de poule les Bleus avaient battu les Américains (83-76).

L'équipe de France va défier les États-Unis en finale du tournoi de basketball après une victoire sur le fil en demi-finale face à la Slovénie, grâce un contre décisif du capitaine Nicolas Batum à la dernière seconde (90-89).

Volleyball : première finale olympique pour les Bleus

Et de trois ! Après le hand et le basket, les volleyeurs français ont été les derniers à se qualifier en finale olympique, une première dans l'histoire du volley français. Déchaînés, ils ont nettement triomphé de l'Argentine dans leur demi-finale, en trois sets, (25-22, 25-19, 25-22). Intraitables en défense et appliqués en attaque, les Bleus ont pris leur revanche sur les argentins qui les avaient battus en phase de groupes. Prochaine et dernière étape face au Comité olympique russe, samedi à 14h15, une équipe que les Français avaient battue en phase de poule. 

Les Français ont réalisé un super match contre les Argentins en demi-finale. Grâce à leur victoire 3 sets à 0, les Bleus se retrouve en finale ! C'est la première finale de l'équipe de France de volley dans l'Histoire des Jeux Olympiques !

Escalade : cinquième place pour Mickaël Mawem

Il ne sera pas le premier champion olympique de l'histoire en escalade. Le Français Mickaël Mawem a terminé à la cinquième position, lors de la finale jeudi 5 août. Pourtant, Mickaël Mawem avait parfaitement négocié les qualifications en s'octroyant la première place et avait même bien lancé sa finale en terminant à la première place ex aequo après les deux premières épreuves, celles de vitesse et du bloc, avec le Japonais Tomoa Narasaki et l'Américain Nathaniel Coleman. Mais en terminant 7e en difficulté, le Français est tombé à la cinquième place du classement final et a dû tirer un trait sur le podium. 

Lors de la troisième épreuve de la finale d'escalade, Mickaël Mawem n'a pas réussi à s'imposer. Le Français n'accèdera pas au podium.

Athlétisme : Pascal Martinot-Lagarde en larmes après son échec en finale

Après sa quatrième place en 2016 à Rio, Pascal Martinot-Lagarde rêvait de monter sur le podium à Tokyo. Mais le destin en a décidé autrement, jeudi en finale du 110 mètres haies. Le Tricolore a terminé en cinquième position, à seulement six centièmes de la médaille de bronze. Après sa performance, "PML" est apparu inconsolable face caméraDu côté des autres Français, Aurel Manga, lui aussi engagé sur le 110 m haies, a terminé à la huitième et dernière place. C'est fini aussi pour Melvin Raffin, qui n'a validé aucun de ses trois sauts en finale du triple saut.

La mauvaise journée en athétisme a continué avec l'élimination en demi-finales des Françaises du relais 4x400 m féminin, qui ont terminé cinquièmes de leur série. Leurs homologues masculins avaient, eux, terminé 11es des séries et n'ont donc pas réussi à se hisser en finale. 

Pentathlon : mauvais départ pour les Français

Débuts de pentathlon compliqués pour les Françaises. À l'issue de la première journée, synonyme de l'épreuve d'escrime, Marie Oteiza et Elodie Clouvel se sont classées respectivement aux 13e et 24e places. Oteiza a remporté 19 de ses 35 duels et totalise 214 points, à 60 points de la leader, l'Allemande Annika Schleu. Clouvel, vice-championne olympique 2016 et vice-championne du monde 2021, est encore plus loin avec 196 points (16 v-19 d).

Chez les hommes aussi, le début de compétition a été compliqué. Valentin Prades et Valentin Belaud sont respectivement 11e (214 pts) et 19e (208 pts) du classement provisoire à après l'épreuve d'escrime. Les quatre autres épreuves du pentathlon, dames et messieurs, sont programmées vendredi avec la natation, le saut d'obstacles et, pour finir, l'épreuve combinée course/tir. Si la France a décroché trois médailles en pentathlon moderne (1 en argent, 2 en bronze), au programme des JO depuis 1912, elle n'a toutefois jamais remporté le titre olympique. 

Natation en eau libre : grosse déception pour Marc-Antoine Olivier

Lui aussi s'imaginait déjà sur le podium. Mais Marc-Antoine Olivier est tombé de haut sur le 10 kilomètres de nage en eau libre jeudi. Celui qui avait glané le bronze à Rio a terminé en sixième position à 1'49'' du vainqueur allemand Florian Wellbrock. Marc-Antoine Olivier, qui avait plutôt bien lancé sa course, a explosé sur les deux derniers kilomètres. 

Cyclisme sur piste : pas de podium pour Mathilde Gros et Sébastien Vigier

Les attentes étaient grandes autour de Mathilde Gros. Lors de son quart de finale en keirin jeudi, la Française n'a terminé qu'à la cinquième place. Un résultat plutôt décevant pour la double championne d'Europe (en 2018 et 2019) de la discipline. Mathilde Gros échoue ainsi aux portes des demi-finales, puisqu'il fallait terminer dans les quatre premières pour se qualifier.

Chez les hommes, même scénario pour Sébastien Vigier, aligné en vitesse, et qui a vu son destin olympique s'arrêter en quarts de finale. Battu par le Britannique Jack Carlin en huitièmes, le Français a remporté son repêchage devant le Néo-Zélandais Sam Webster, de quoi le relancer dans la course au podium. Mais au tour suivant, Sébastien Vigier a buté sur le Néerlandais Jeffrey Hoogland, double vice-champion du monde en titre, et tout juste sacré par équipes avec les Pays-Bas à Tokyo.

La désillusion aussi pour le champion du monde en titre, Benjamin Thomas, qui a touché du doigt le podium olympique en omnium. Le Français qui s'était classé 2e dans les deux premières épreuves de l'omnium, le scratch et la tempo race, a peiné dans la dernière, celle de la course aux points. Benjamin Thomas a eu une baisse de régime dans les deux derniers tours de pistes, ce qui lui a valu la 4e place du classement final pour sa première participation aux Jeux olympiques.

Skateboard : rendez-vous manqué pour Vincent Matheron

Vincent Matheron peut nourrir des regrets. Le Français a chuté trois fois en autant de runs jeudi lors de sa finale olympique dans l'épreuve de park. Une prestation décevante qui vaut, au seul Européen dans le top 7, la 7e place avec un score de 42,33, loin derrière le champion olympique, l'Australien de 18 ans Keegan Palmer avec ses 95,83 points. 

Pas de médaille pour le skateur tricolore Vincent Matheron en Park ! Il n'est pas parvenu à terminer un seul de ses trois runs en finale.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Natation aux Jeux olympiques de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.