JO 2021 - Cyclisme sur piste : Benjamin Thomas rate la médaille de peu en omnium, pas de miracle pour Sébastien Vigier et Mathilde Gros

Troisième provisoire à l'entame du dernier tour de l'omnium, Benjamin Thomas a tout perdu dans le final et termine quatrième. Mathilde Gros et Sébastien Vigier ont eux été éliminés en quarts de finale.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Benjamin Thomas lors de l'épreuve d'omnium aux Jeux Olympiques de Tokyo. (AGENCE KMSP / KMSP via AFP)

Champion du monde en titre, Benjamin Thomas était à deux tours d'accrocher une première médaille olympique en omnium, ce jeudi 5 août à Tokyo. Mais dans la dernière des quatre épreuves de l'omnium, la course aux points, le Français de 25 ans a flanché dans les deux derniers tours de piste, laissant filer sa troisième place provisoire. Il termine finalement 4e pour sa première participation aux Jeux olympiques.

Le Français avait pourtant idéalement démarré sa journée en se classant 2e du scratch et de la tempo race, les deux premières épreuves. Après avoir un peu plus subi les évènements lors de la course à élimination, le coureur de la Groupama-FDJ était troisième provisoire, mais il a totalement craqué dans la course aux points.

Un temps deuxième provisoire, il a vu Elia Viviani le dépasser au terme d'une formidable remontée qui a conduit l'Italien au bronze, derrière le Néo-Zélandais Campbell Stewart, qui a surpris tout le monde dans le dernier tour pour aller chercher l'argent derrière l'intouchable britannique Matthew Walls, sacré champion olympique.

Cruelle fin de l'Omnium pour Benjamin Thomas qui est éjecté du podium après l'exploit du Néo-Zélandais Campbell Stewart à la fin de la dernière des quatre épreuves, la course aux points. Le Britannique Matthew Walls est en or et l'Italien Elia Viviani arrache le bronze.

Mathilde Gros vite éliminée

Au pays du keirin, Mathilde Gros n'a pas réussi à se hisser sur le podium olympique, ce jeudi 5 août. La Française de 21 ans, championne d'Europe de la discipline en 2018 et 2019 et de France entre 2016 et 2019, est sortie dès les quarts de finale. Passée par les repêchages mercredi, Mathilde Gros est tombée dans une manche relevée où elle s'est faite surprendre.

Après trois tours de bagarre, elle n'a pu faire mieux que cinquième, n'ayant pas réussi à se rabattre à la corde pendant plus d'un tour, ce qui lui a coûté beaucoup d'énergie. La Française a donc échoué à une place de la qualification en demi-finales.

Déception pour Mathilde Gros, éliminée du tournoi de Keirin en terminant cinquième de son quart de finale remporté par l'impressionnante Néerlandaise Shanne Braspennincx.

Pas de miracle pour Vigier

Chez les hommes, c'est en vitesse que Sébastien Vigier était aligné, soit l'épreuve reine du cyclisme sur piste au même titre que le 100 m en athlétisme. Battu par le Britannique Jack Carlin en huitièmes, un des favoris du jour, le Français est revenu dans la course en remportant son repêchage avec autorité devant le Néo-Zélandais Sam Webster. Une performance encourageante pour le médaillé de bronze aux Mondiaux de 2018.

Problème, en quarts de finale, Vigier est tombé sur un os : le Néerlandais Jeffrey Hoogland, double vice-champion du monde en titre, et tout juste sacré par équipes avec les Pays-Bas à Tokyo. Un trop gros client pour Vigier qui n'a rien pu faire sur les deux manches, et qui sort avec les honneurs dès les quarts. 

Totalement impuissant face au surpuissant Néerlandais Jeffrey Hoogland lors des deux manches, Sébastien Vigier est sorti en quart de finale du sprint.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cyclisme aux Jeux olympiques de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.