Cet article date de plus de quatre ans.

Mathilde Gros, portrait d'une championne d'Europe de cyclisme sur piste qui devait devenir basketteuse professionnelle

Alors qu'elle se destinait à vivre de sa "passion", le basket, il y a encore cinq ans, Mathilde Gros est devenue championne d'Europe du keirin et a également décroché le bronze au sprint lors des championnats d'Europe de cyclisme à Glasgow.

Article rédigé par
Fanny Lechevestrier - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La cycliste sur piste, Mathilde Gros, sur le podium après sa médaille d'or aux championnats d'Europe à Glasgow (Ecosse), le 7 août 2018. (ANDY BUCHANAN / AFP)

Elle n'a que 19 ans, mais elle a été, ces derniers jours, le rayon de soleil du cyclisme sur piste français aux championnats d'Europe à Glasgow en Écosse. Quand on lui fait remarquer son jeune âge, et ses 5 ans seulement d'expérience dans le domaine, la Française, le visage poupin, en rigole. Elle est presque gênée de réaliser qu'elle n'est pas une athlète comme les autres. "C'est assez extraordinaire, euh, pfff, ouais, c'est énorme", bafouille la nouvelle championne d'Europe du keirin.

Énorme comme l'histoire qui a amenée celle qui a également décroché le bronze au sprint jusqu'au cyclisme. La Provençale se destinait plutôt à devenir basketteuse professionnelle. Grand espoir de la discipline, Mathilde Gros était au pôle d'excellence d'Aix-en-Provence quand en 2014, elle épate son monde en s'entraînant sur un vélo d'intérieur.

Cela a été difficile, parce que j'ai commencé le basket à l'âge de 4 ans. Je voulais faire comme les Céline Dumerc, etc. C'était vraiment ma passion.

Mathilde Gros

Pourtant, Mathilde Gros fait le choix du cyclisme : "Je me suis dit : 'Non, attend là, on te dit que tu as des capacités hors norme, que tu peux faire les Jeux olympiques.' Et, moi, mon rêve c'est de faire les Jeux. Alors j'ai dit : 'Beh, allez je fonce.'"

Avec déjà les Jeux de Tokyo en 2020 en ligne de mire, Mathilde Gros aura alors seulement 21 ans. Mais la Française foncera encore une fois vers l'or avec pour devise : être la meilleure, partout, et repousser ses limites, toujours.

Mathilde Gros, une athlète pas comme les autres - Portrait de Fanny Lechevestrier
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cyclisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.