Formule 1 : Max Verstappen champion du monde à Abu Dhabi, les six moments clés de sa saison

Le Néerlandais a été sacré champion du monde de F1 pour la première fois de sa jeune carrière, dimanche, à Abu Dhabi. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min.
Le bonheur de Max Verstappen, vainqueur du GP d'Abu Dhabi et pour la première fois champion du monde de F1, le 12 décembre 2021. (KAMRAN JEBREILI / AFP)

Il n'avait pas le droit à l'erreur et devait compter sur un petit coup de pouce du destin pour être sacré à Abu Dhabi. Max Verstappen a réalisé une fin de course exceptionnelle, dimanche 12 décembre, sur le circuit de Yas Marina. Après le scenario fou lors de l'avant-dernier Grand Prix en Arabie Saoudite, dimanche 5 décembre, qui a permis à Lewis Hamilton de revenir à sa hauteur à égalité de points, le Néerlandais n'a pas flanché face au septuple champion du monde et s'est offert le titre de champion du monde pour la première fois de sa carrière.

Un titre qu'il a remporté au terme d'une saison intense, face à son rival britannique. Franceinfo: sport revient sur les six moments clés de sa saison.

18 avril 2021 : première victoire de l'année

Dès le début du championnat, la rivalité entre Max Verstappen et Lewis Hamilton prend forme. L'habituelle domination écrasante des Flèches d'argent est contestée par Red Bull. Après être arrivé juste derrière le Britannique lors du premier GP de la saison à Bahreïn, Max Verstappen s'offre le deuxième en Emilie-Romagne, le 18 avril. Malgré la pole position d'Hamilton, le Néerlandais réalise un départ parfait, lui permettant ainsi de priver le pilote Mercedes de la victoire. Une performance qui annonce une saison folle.

23 mai 2021 : il prend la tête du championnat 

Lors du cinquième Grand Prix de la saison, la bataille est rude entre les deux adversaires. Alors que Lewis Hamilton domine le championnat, avec trois victoires, Max Verstappen saisit l'opportunité de lui passer devant à Monaco. Après avoir signé le deuxième temps des qualifications, le pilote Red Bull tire profit des malheurs de Charles Leclerc (Ferrari), auteur de la pole position mais contraint à l'abandon avant le départ à cause d'un problème mécanique. Une aubaine pour Verstappen, qui s'impose après avoir passé la quasi-intégralité de la course en tête.

Le Néerlandais profite également de la journée compliquée de Lewis Hamilton, contraint de se contenter d'une décevante 7e place (son rang lors des qualifications), sur un circuit où il est très difficile de doubler. Ce concours de circonstances fait le bonheur de Verstappen, qui pour la première fois de la saison (et de sa carrière !), prend la tête du championnat avec 105 points, contre 101 pour Hamilton.

6 juin 2021 : grosse frayeur... avant d'enchaîner trois victoires

Alors que son début de saison est presque un sans faute - en cinq courses, il monte à chaque fois sur le podium (deux victoires, trois places de 2e) - Max Verstappen est victime d'un crash lors du GP d'Azerbaïdjan. Le pilote Red Bull semblait pourtant filer vers un troisième succès, mais c'était sans compter la crevaison de son pneu arrière gauche à quelques tours de l'arrivée, occasionnant un drapeau rouge.

Max Verstappen (Red Bull) a violemment tapé le mur à Bakou dimanche 6 juin. (NATALIA KOLESNIKOVA / AFP)

Mais ce premier couac est sans grande conséquences pour Verstappen, car lorsque le nouveau départ est donné, Lewis Hamilton, alors deuxième du championnat, tire tout droit au premier virage et repart en queue de peloton. "J'ai touché un bouton qui a changé la balance des freins", a expliqué après coup Hamilton, classé finalement 15e.

Malgré cette grosse frayeur, Max Verstappen reste leader. Une sorte d'électrochoc pour le Néerlandais puisqu'il s'offre ensuite trois victoires consécutives, lui permettant de prendre 32 points d'avance (182 points contre 150 pour Hamilton) au championnat. Le plus gros écart de la saison.

10 octobre 2021 : reprise des commandes en Turquie

Arrivé deuxième derrière Valtteri Bottas, Max Verstappen profite une nouvelle fois d'une mauvaise journée pour Lewis Hamilton. Le Britannique a en effet connu quelques difficultés en TurquieAuteur de la pole position, le leader de l'écurie Mercedes en est dépossédé après avoir été pénalisé de dix places pour avoir changé de moteur.

Remonté de la 11e à la 3e place, le Britannique termine finalement au 5e rang de la course, son dernier arrêt aux stands lui étant fatal. Cette nouvelle mésaventure permet ainsi à Verstappen de reprendre la tête du championnat. Le plein de confiance pour le Néerlandais, qui s'impose ensuite aux Etats-Unis et au Mexique pour reprendre ses distances avec Lewis Hamilton à quatre courses de la fin.

21 novembre 2021 : remontée essentielle au Qatar

La journée commence mal pour le Néerlandais Max Verstappen. Classé deuxième des qualifications, il écope d'une pénalité de cinq places pour ne pas avoir respecté un double drapeau jaune, qui signale un danger important et l'obligation de ralentir. Verstappen s'élance donc depuis la 7e position à Doha. Il en faut toutefois plus pour le destabiliser.

Au terme d'une course maîtrisée - Verstappen était déjà remonté au quatrième rang après les deux premiers virages - il s'offre une importante deuxième place, derrière Lewis Hamilton. Cette victoire permet certes au Britannique de se rapprocher de Verstappen, mais pas de le dépasser. Grâce à une excellente régularité, le pilote Red Bull a en effet su conserver sa première place, avec huit points d'avance.

12 décembre 2021 : champion du monde après une course folle

Max Verstappen pense avoir réalisé la très bonne affaire en réalisant la pole position samedi 11 décembre, profitant de l'aspiration de Sergio Pérez dans un coup tactique exceptionnel. Mais un mauvais départ rend cette position inutile, Lewis Hamilton le passant au premier virage. Ensuite ? Le Néerlandais garde espoir, il lutte, loin du Britannique, incapable de suivre son rythme durant la course. Sauf qu'à six tours de l'arrivée, Nicholas Latifi heurte violemment le rail, forçant les commissaires à faire entrer la safety car. Max est alors à plus de 10 secondes de Lewis. Pendant quatre tours, les monoplaces roule et après avoir changé d'avis, les commissaires de course autorisent le pilote Red Bull à dépasser les attardés pour revenir dans l'échappement de son rival, juste avant que la course soit relancée pour un tour.

Un tour de folie, un tour d'anthologie. Verstappen avait changé de pneus pour chausser des gommes rouges, alors que Hamilton luttait avec ses pneus très usagés. Une attaque, une défense intraitable, des zig-zag pour éviter que son adversaire ne prenne son aspiration, voilà comment Max Verstappen remporte la victoire, et le titre mondial.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Formule 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.