Formule 1 : Max Verstappen s'impose à Monaco et prend la tête du championnat du monde

Au terme d'un Grand Prix maîtrisé, le pilote Red Bull a triomphé dimanche dans les rues de Monaco et prend les commandes du championnat du monde.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Max Verstappen dans le tunnel du Grand Prix de Monaco, le 23 mai 2021.  (ANDREJ ISAKOVIC / AFP)

C'est ce qu'on appelle un bon dimanche. Parti en deuxième position du Grand Prix de Monaco, dimanche 23 mai, Max Verstappen s'est facilement imposé dans les rues de la Principauté au volant de sa Red Bull, après avoir passé la quasi-intégralité de la course en tête. Et pour cause : deuxième sur la grille de départ, le Néerlandais a profité de l'abandon surprise de Charles Leclerc juste avant le départ pour prendre le contrôle de la course dès les premiers mètres, après avoir bien fermé la porte à Valtteri Bottas (Mercedes) au premier virage. 

La mauvaise affaire d'Hamilton

La suite ? Une longue promenade dominicale pour Verstappen, qui a passé la course seul en tête, et qui a même eu le luxe de voir son dauphin, Bottas, abandonner au volant de sa Mercedes à cause d'un écrou récalcitrant lors de son arrêt au stand au 30e tour. Un coup dur pour l'écurie allemande, qui a perdu là sa meilleure chance de victoire alors que Lewis Hamilton passait une après-midi très compliquée, coincé au 7e rang derrière Sebastian Vettel (5e) et Pierre Gasly (6e). Premier à s'arrêter aux stands, le septuple champion du monde a été victime de cette erreur stratégique et n'a jamais semblé en mesure de rattraper le retard concédé en qualifications samedi. 

D'ailleurs, comme souvent à Monaco, rien ou presque n'a bougé lors des 78 tours sur le Rocher, en dehors des abandons de Leclerc et Bottas. Résultat : Verstappen s'offre sa première victoire à Monaco au terme d'un GP très calme, la deuxième cette saison en cinq courses (trois fois deuxième, deux fois premier), et sa douzième en carrière.

Surtout, le Néerlandais reprend la tête au classement du championnat du monde, quatre points devant Hamilton. Derrière lui, Sainz (Ferrari) et Norris (McLaren) complètent le podium monégasque, tandis que Perez dépose la cerise sur le gâteau pour Red Bull en terminant quatrième.

Une sacrée affaire au classement des constructeurs puisque la marque autrichienne devance désormais Mercedes d'un petit point. Côté français, Pierre Gasly s'est offert une belle sixième place, et Esteban Ocon (Alpine) est rentré dans les points (9e).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Red Bull Racing

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.