Formule 1 : Victime d'un ennui mécanique, Charles Leclerc n'a pas pris le départ du GP de Monaco

Coup de tonnerre à Monaco : Charles Leclerc a quitté la course et sa pole position quelques minutes avant le départ en raison d'un ennui mécanique sur sa monoplace.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Charles Leclerc (Ferrari), normalement prévu en pole position, ne prendra finalement pas le départ du Grand Prix de Monaco dimanche en raison d'un problème mécanique. (DPPI / DPPI)

Avant même le départ, le Grand Prix de Monaco est parti sur les chapeaux de roue. En pole position après les séances de qualifications de samedi, séances interrompues suite à son accident, Charles Leclerc n'a finalement pas pris le départ en Principauté. Le Monégasque a dû abandonner avant même le départ, victime d'ennuis mécaniques dès le premier tour de reconnaissance, quelques minutes avant de se placer sur la grille.

Samedi en qualifications, Charles Leclerc avait décroché la pole position dans les rues de sa ville, Monaco, avant de heurter le rail avec sa Ferrari. Une sortie de route qui avait mis un terme aux qualifications, et assuré par la même occasion la pole position au pilote monégasque, alors que Max Verstappen semblait plus rapide au volant de sa Red Bull. 

Mais la réussite du samedi a tourné en malchance ce dimanche 23 mai pour Leclerc. Alors que Ferrari avait annoncé que la boîte de vitesse de sa monoplace était intacte, celle-ci a semble-t-il lâché le pilote dès son premier tour de reconnaissance, le poussant à abandonner la course. En conséquence, la pole position restera inoccupée, Max Verstappen partira donc bien de la deuxième place, symboliquement. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Charles Leclerc

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.