GP du Qatar : vainqueur, Lewis Hamilton revient à huit points de Max Verstappen, à deux courses de la fin du championnat

Parti en pole position, le Britannique a tenu son rang. Son rival néerlandais, parti 7e, a réussi sa remontée pour finir deuxième de la course et rester leader du championnat. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Britannique Lewis Hamilton lors du Grand Prix du Qatar, le 21 novembre à Doha.  (KARIM JAAFAR / AFP)

Une formalité pour Lewis Hamilton ! En tête des premiers coups d'accélérateur jusqu'au freinage final, le Britannique de l'écurie Mercedes a remporté le premier Grand Prix de Formule 1 du Qatar, dimanche 21 novembre. Avec ce 7e succès de la saison, Hamilton revient à huit points du leader du championnat du monde, le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull), 2e à Doha. Fernando Alonso (Alpine) complète podium, son premier depuis avril 2014.

Verstappen limite la casse

La journée avait mal débuté pour Max Verstappen. Deuxième des qualifications samedi, derrière Lewis Hamilton, le Néerlandais a écopé d'une pénalité de cinq places pour ne pas avoir respecté un double drapeau jaune (signalement d'un danger important). Parti 7e, Verstappen est remonté 4e dès les deux premiers virages. Quatre tours plus tard, Pierre Gasly (Alpha Tauri) et Fernando Alonso (Alpine) écartés, il s'est retrouvé derrière Hamilton. 

Mais sans erreur d'Hamilton, ou de problème mécanique, impossible pour Verstappen de rattraper son rival sur la piste de Losail. Les deux hommes se sont suivis à distance jusqu'au 57e et dernier tour. Le point bonus du meilleur tour a permis à Verstappen de garder huit longueurs d'avance sur son rival, dont le total atteint désormais 342,5 points. Leur duel dans la péninsule arabique ne fait que débuter avec deux derniers Grands Prix prévus à Djeddah (Arabie Saoudite), le 5 décembre, puis à Abou Dabi, la semaine suivante. 

Alonso, 98e podium en Formule 1

Pour la première fois depuis avril 2014 et le Grand Prix de Chine, Fernando Alonso a retrouvé un podium en Formule 1, le 98e de sa carrière. Le double champion du monde (en 2005 et 2006) a profité des mésaventures de Valtteri Bottas (Mercedes), contraint de changer son aileron avant alors qu'il occupait la 3e place, et d'une meilleur gestion des pneumatiques que Sergio Perez (Red Bull). 

Son coéquipier chez Alpine, le Français Esteban Ocon, a décroché la 5e place, entre Sergio Perez et Lance Stroll (Aston Martin). L'autre Tricolore engagé en Formule 1, Pierre Gasly, a dû se contenter de la 11e place. Parti 2e sur la ligne de départ, il a payé une gestion contestable des arrêts aux stands. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Formule 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.