Formule 1 : Max Verstappen remporte son premier titre de champion du monde à Abu Dhabi à l'issue d'un scénario incroyable

Le Néerlandais a doublé Lewis Hamilton dans le dernier tour du Grand Prix d'Abu Dhabi pour remporter son premier titre de champion du monde de Formule 1. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Max Verstappen est champion du monde de Formule 1 après sa victoire lors du Grand Prix d'Abu Dhabi le 12 décembre 2021. (ANTONIN VINCENT / AFP)

La saison la plus spectaculaire de l'histoire a rendu son verdict. Après un incident dès le sixième virage et un dépassement dans le dernier tour, Max Verstappen a remporté son premier championnat du monde de Formule 1, dimanche 12 décembre, au Grand Prix d'Abu Dhabi. Le Néerlandais, aux trousses du Britannique pendant toute la course, a profité de l’accident de Nicholas Latifi et de l’intervention de la voiture de sécurité pour revenir sur le Britannique, dont les pneus étaient usés. 

Des larmes de joie étaient dans le camp Red Bull, euphorique, et la douche froide dans le stand Mercedes. Même les scénaristes les plus fous n’auraient pu imaginer une telle fin de Grand Prix à Abu Dhabi. Après avoir perdu sa première place dès le départ et après avoir fait la course en deuxième position, loin derrière Lewis Hamilton, Max Verstappen, 24 ans, est devenu le premier champion du monde néerlandais de Formule 1, sous les yeux de son père Jos Verstappen, ancien pilote.

Alors que le pilote Red Bull avait plus de dix secondes de retard sur Lewis Hamilton à cinq tours de l’arrivée, l’accident de Nicholas Latifi, à l’arrière de la course, a provoqué l’intervention de la voiture de sécurité. Le Néerlandais a pu rentrer aux stands pour chausser des pneus neufs alors que le Britannique n’a pas pu se le permettre pour ne pas perdre sa position. À la relance de course, avec un dernier tour à couvrir, Max Verstappen a profité de ses nouveaux pneumatiques pour revenir et doubler Hamilton, dont les gommes étaient usées, et passer la ligne d’arrivée en tête. Mercedes a décidé de porter réclamation à la fin de la course, à cause de la confusion causée par la voiture de sécurité, mais les demandes de l'écurie ont été rejetées par les commissaires de course.

Une bataille à distance, du premier à l'avant-dernier tour

Cette victoire est synonyme de délivrance pour le pilote Red Bull, qui s’est longtemps estimé lésé par la direction de course. Lors du premier tour, au virage n°6, Verstappen avait tenté de reprendre sa première position, à l’intérieur, mais en obligeant Lewis Hamilton à sortir de la piste. Pour éviter le contact, le Britannique avait coupé le virage et repris son avantage en gagnant même quelques secondes. Pourtant, la direction de course n’avait alors pas bronché ni ouvert d’enquête, estimant que Lewis Hamilton avait été forcé de sortir de la piste et qu’il avait rendu l’espace gagné avant la fin du premier tour. De quoi offusquer l’écurie Red Bull et son pilote : "C’est incroyable, mais qu’est-ce qu’ils font ?", s’était exclamé Max Verstappen à la radio. 

Résilient, mais bien décidé à ne pas laisser passer sa chance sous les yeux de milliers de supporters oranjes, le Néerlandais a profité des bonnes inspirations de ses stratèges et de l’aide de son coéquipier Sergio Perez pour rester dans la course au contact de Lewis Hamilton, et saisir l’opportunité de le dépasser. 

"Mon objectif quand j’étais enfant était de devenir pilote de Formule 1, de remporter des titres, et le championnat du monde. Tout cela me revient à l’esprit et toute mon équipe et ma famille m’ont soutenu, c’est incroyable. Lewis est un excellent pilote, il nous a rendu la tâche très difficile", a déclaré le Néerlandais après avoir fêté sa victoire et donné rendez-vous, déjà, pour une nouvelle bataille la saison prochaine. Maigre lot de consolation pour Mercedes, l'écurie allemande remporte le championnat du monde des constructeurs pour la huitième fois consécutive. 

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Formule 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.