JO 2021 : la razzia des Bleus, les fusées Thompson-Herah et Dressel, le calvaire de Djokovic... Ce qu'il faut retenir de la journée à Tokyo

Les Français ont glané six nouvelles médailles samedi à Tokyo et un nouveau record olympique sur le 100 m a été réalisé par la Jamaïcaine Elaine Thompson-Herah. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
La Jamaïcaine Elaine Thompson-Herah, championne olympique en titre, a été de nouveau sacrée à Tokyo sur le 100 m. (HIROTO SEKIGUCHI / YOMIURI / AFP)

Après une nuit pleine de réussite pour le clan tricolore, les Français engagés aujourd'hui à Tokyo, samedi 31 juillet, ont gardé le cap. Avec six nouvelles médailles au compteur, dont une en or, la France compte désormais 19 breloques et se classe huitième au tableau des médailles. La journée a aussi été marquée par le nouveau record de l'Américain Caeleb Dressel sur le 100 m papillon, tout comme celui de la Jamaïcaine Elaine Thompson-Herah sur le 100 m. 

La journée des Bleus : pluie de médailles, dont une en or

La journée de samedi a souri aux Français. D'abord, avec l'exploit des judokas français qui ont remporté la finale de l'épreuve mixte de judo par équipes face au Japon (4-1). Puis, les Tricolores ont continué leur moisson avec une médaille d'argent pour l'équipe de France féminine de sabre, composée de Manon Brunet, médaillée de bronze en individuel, Charlotte Lembach, Cécilia Berder et Sara Balzer, qui n'ont rien pu faire face au Comité olympique russe (45-41). 

Même métal pour les Françaises de l'équipe de rugby à 7, qui se sont inclinées face aux Néo-Zélandaises, et pour les véliplanchistes Charline Picon et Thomas Goyard. Enfin les triathlètes du relais mixte français sont eux aussi montés sur le podium à Tokyo après avoir remporté le bronze.  

>> Retrouvez le bilan de la journée des Français ici

Nouveau titre et record pour Caeleb Dressel

Il est la sensation des bassins à Tokyo. L'Américain Caeleb Dressel, déjà vainqueur de deux titres olympiques à Tokyo sur le 100 m nage libre et le relais 4x100 m, a empoché une nouvelle médaille d'or, samedi 31 juillet, en s'imposant en finale du 100 m papillon. Avec ce troisième titre, il s'est aussi payé le luxe de réaliser un record du monde.

Avec un chrono en 49''45, Caeleb Dressel a abaissé le meilleur temps de l'histoire de cinq centièmes. Derrière l'Américain, le record d'Europe est lui aussi tombé, battu par le Hongrois Kristof Milak (49''68), médaillé d'argent. Caeleb Dressel risque encore de faire parler de lui puisqu'il vise le titre sur le 50 m nage libre et sur le relais 4x100 m 4 nages mixte. 

LE RECORD DU MONDE DE DRESSEL ! Impressionnant, l'Américain fait tomber la meilleure marque de l'histoire, en 49"45, sur 100 m papillon. Record d'Europe pour le Hongrois Kristof Milak (49"68).

La Jamaïcaine Elaine Thompson-Herah reine du 100 m

La Jamaïcaine Elaine Thompson-Herah, championne olympique en titre, a été de nouveau sacrée à Tokyo sur le 100 m. La sprinteuse a réalisé un nouveau record olympique et le 2e meilleur chrono de tous les temps en 10"61, derrière le record du monde de Florence Griffith-Joyner (10"49). Elle a survolé ses concurrentes, notamment ses compatriotes Shelly-Ann Fraser-Pryce (10"74) et Shericka Jackson (10"76), qui complètent le podium. 

SENSATIONNEL !! La fusée jamaïcaine Thompson-Herah a dévoré la piste aux étoiles pour décrocher l'or et le record olympique en 10.61. Elle devient la deuxième femme la plus rapide de l'Histoire et est accompagnée par ses compatriotes Fraser-Pryce (10.74) et Jackson (10.76).

La Pologne sacrée sur le relais mixte 4x400 m

La Pologne a remporté la première finale du relais mixte 4x400 m de l'histoire des Jeux Olympiques en 3'09"87, en signant par la même occasion un nouveau record olympique. Les Polonais s'imposent devant la République dominicaine (3'10"21) et les Etats-Unis (3'10"22), qui ont fait sans la présence de la star Allyson Felix, non-retenue pour la finale. 

Les Polonais décrochent l'or au relais 4x400 m mixte. Une finale en 3:09:87, suffisant pour faire tomber le record olympique qui était de 03:10:44. Impressionnant

Pas de médaille pour Djokovic, Bencic en or

Après avoir été arrêté dans sa course au Grand Chelem doré (victoires dans les quatre Majeurs et aux JO) par Alexander Zverev, Novak Djokovic a essuyé une nouvelle désillusion en petite finale des Jeux olympiques de Tokyo. Opposé à Pablo Carreno Busta, le Serbe s'est incliné (6-4, 6-7, 6-3) et a ainsi échoué au pied du podium, laissant le bronze au jeune Espagnol. Djokovic, qui est apparu très nerveux lors de ce match, a ensuite déclaré forfait pour la demi-finale du double mixte, ce qui le prive de sa dernière chance de médaille à Tokyo. La finale masculine des JO se jouera dimanche 1er août entre l'Allemand et numéro 5 mondial Alexander Zverev et le Russe Karen Khachanov, 25e au classement ATP.

La médaille d'or chez les dames a quant à elle été remportée par Belinda Bencic. La Suisse s'est imposée face à la Tchèque Marketa Vondrousova en trois sets 7-5, 2-6, 6-3. L'Ukrainienne Elina Svitolina a remporté la médaille de bronze samedi à Tokyo.

Un Novak Djokovic tendu et imprécis s'est incliné dans le match pour la médaille de bronze. Face à Carreno-Busta, le Serbe n'est jamais vraiment entré dans sa rencontre, s'est énervé et a fini par s'incliner. Revivez les meilleurs moments de la rencontre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tennis aux Jeux olympiques de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.