Cet article date de plus d'un an.

Sport : focus sur la joueuse de tennis biélorusse Aryna Sabalenka et la patineuse artistique russe Anastasia Gubanova

Publié
Durée de la vidéo : 3 min
Le journaliste Samuel Ollivier, présent sur le plateau du 8 Heures, lundi 30 janvier, met le sport féminin à l'honneur cette semaine. Ce lundi, il s'intéresse à la joueuse de tennis biélorusse Aryna Sabalenka, mais aussi à la patineuse artistique russe Anastasia Gubanova.
Sport : focus sur la joueuse de tennis biélorusse Aryna Sabalenka et la patineuse artistique russe Anastasia Gubanova Le journaliste Samuel Ollivier, présent sur le plateau du 8 Heures, lundi 30 janvier, met le sport féminin à l'honneur cette semaine. Ce lundi, il s'intéresse à la joueuse de tennis biélorusse Aryna Sabalenka, mais aussi à la patineuse artistique russe Anastasia Gubanova. (FRANCE 2)
Article rédigé par France 2 - S.Ollivier
France Télévisions
France 2
Le journaliste Samuel Ollivier, présent sur le plateau du 8 Heures, lundi 30 janvier, met le sport féminin à l'honneur cette semaine. Ce lundi, il s'intéresse à la joueuse de tennis biélorusse Aryna Sabalenka, mais aussi à la patineuse artistique russe Anastasia Gubanova.

Toute la semaine, le sport féminin est à l'honneur dans le 8 Heures. Lundi 30 janvier, le journaliste Samuel Ollivier, présent sur le plateau du 8 Heures, s'intéresse à la joueuse de tennis biélorusse Aryna Sabalenka, qui a remporté l'Open d'Australie durant le week-end des samedi 28 et dimanche 29 janvier. "Première victoire dans un Grand Chelem à 24 ans", précise Samuel Ollivier, qui ajoute que la joueuse a beaucoup d'humour, puisqu'elle "se surnomme la 'reine des doubles-fautes'".

Une championne sans drapeau

"Autre particularité : c'est la première championne d'un Grand Chelem sans drapeau, parce que les Biélorusses, comme les Russes, jouent sous bannière neutre, suite évidemment aux événements en Ukraine", poursuit Samuel Ollivier. Le journaliste revient ensuite sur le Championnat d'Europe de patinage artistique, qui a été remporté par Anastasia Gubanova, une athlète russe, ce week-end, malgré le fait que les Russes et les Biélorusses étaient bannis de la compétition. "L'astuce, c'est qu'elle représente officiellement la Géorgie, alors qu'elle est 100 % russe", explique le journaliste.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.