JO 2021 : Première médaille en cyclisme, Lavillenie repart blessé et bredouille, carton plein pour les sports collectifs... Le bilan de la journée des Français

La journée de mardi a été marquée par le bronze remporté par l'équipe de France de cyclisme sur piste en vitesse, mais aussi par la blessure et l'échec de Renaud Lavillenie en finale de la perche.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
La déception de Renaud Lavillenie, éliminé du concours de la perche aux Jeux Olympiques de Tokyo. (CURUTCHET VINCENT / KMSP / AFP)

Une journée encore riche en émotions à Tokyo. D'abord avec la réussite des équipes de France de basket, de volley et de handball masculines, qui ont fait un sans-faute mardi 3 août, en se qualifiant pour les demi-finales. Bonne journée également pour l'équipe de France de cyclisme qui ramène le bronze à la maison en vitesse sur piste. En revanche, c'est la déception qui a traversé Renaud Lavillenie, diminué lors de la finale du saut à la perche. 

Saut à la perche : Lavillenie blessé et bredouille 

Il n'ajoutera pas une troisième médaille olympique à son palmarès. Le champion olympique de Londres et le vice-champion à Rio, Renaud Lavillenie, a terminé à la huitième position lors de la finale du saut à la perche. Déjà blessé à la cheville gauche quelques semaines avant Tokyo, le Français a chuté à l'échauffement mardi, retombant assez lourdement sur la cheville droite cette fois. Diminué, Renaud Lavillenie n'a passé qu'une seule barre lors de la finale, à 5,70 m.

Pas de miracle pour Renaud Lavillenie qui ne parvient pas à passer les 5,92 m ! Il n'y aura pas de troisième médaille olympique pour l'Auvergnat, trop diminué physiquement pour lutter.

Basket : les Bleus retrouvent Doncic en demies

Les Bleus se sont qualifiés pour les demi-finales face à l'Italie (84-75), mardi. Bien que les Italiens les aient poussés dans leurs retranchements, les Français ont tenu bon, notamment grâce aux excellentes prestations de Nicolas Batum, d'Evan Fournier et de Rudy Gobert. L'équipe de France jouera ainsi la quatrième demi-finale de son histoire. Les Tricolores n'avaient plus atteint ce stade de la compétition depuis les Jeux olympiques de Sydney, en 2000. Au prochain tour, les joueurs de Vincent Collet n'auront pas le droit à l'erreur face à la Slovénie et sa star Luka Doncic.

Après un troisième quart-temps bien maîtrisé et une frayeur en dernière période, les Bleus se qualifient pour la demi-finale olympique en venant à bout de valeureux italiens (84-75). Niolas Batum, auteur d'un double-double (15 pts et 14 rebonds), et Rudy Gobert, qui a écrasé un dernier dunk spectaculaire dans les ultimes secondes, ont été les principaux artisans du succès tricolore.

Cyclisme sur piste : les Français en bronze sur la vitesse par équipes

L'équipe de France masculine de cyclisme sur piste a décroché mardi la médaille de bronze lors de l'épreuve de vitesse par équipes. Il s'agit de la première médaille pour le cyclisme tricolore à Tokyo. Lors de la petite finale, l'équipe de France, composée de Florian Grengbo, Sébastien Vigier et Rayan Helal a terminé en 42"331 devant des Australiens impressionnants en qualifications, mais désorganisés par la suite. Le jeune trio (20 ans pour Grengbo, 24 pour Vigier et 22 pour Helal) a fait aussi bien qu'il y a cinq ans à Rio avec, à l'époque, Grégory Baugé, Michaël D'Almeida et François Pervis. 

En revanche, pas de médaille chez les femmes. L'équipe de France de poursuite par équipes, composée de Marie Le Net, Victoire Berteau, Marion Borras et Valentine Fortin, avait pourtant bien débuté en terminant les qualifications avec le cinquième temps (4'12''502) et un record de France à la clé. Mardi, elles ont de nouveau battu leur propre record (4'11''888). Mais la concurrence a été trop forte et les Bleues ont été battues en série.

Lancer de marteau : Alexandra Tavernier aux pieds du podium

Elle avait rêvé d'une médaille. Alexandra Tavernier a terminé à une terrible quatrième place lors de la finale du lancer de marteau, mardi. Elle avait pourtant bien commencé, avec un premier jet à 73,54 m, qui lui a permis de prendre, provisoirement, la tête du concours. Mais la Française a craqué et a été devancée par la Polonaise Anita Wlodarczyk, championne olympique, la Chinoise Zheng Wang, vice-championne, et enfin par une autre Polonaise, Malwina Kopron, qui prend le bronze.

Du chocolat pour Alexandra Tavernier qui termine quatrième de la finale du lancer de marteau (74,41 m) ! La Polonaise Anita Wlodarczyk, à 78,48 m, aligne un troisième sacre olympique de suite.

Volley : l'équipe de France crée l'exploit 

Ils ont souffert mais ont tenu bon. Au terme d'un match intense et à rebondissements, les Français se sont imposés en cinq sets (21-25, 25-22, 21-25, 25-21, 15-9) et ont fait tomber les Polonais, doubles champions du monde en titre et favoris du tournoi olympique. Les Bleus ont saisi leur chance pour se qualifier pour les premières demi-finales de leur histoire. Ils affronteront l'Argentine pour une place en finale. 

La France et la Pologne ont livré un match d'anthologie à Tokyo à l'occasion des quarts de finale du tournoi olympique. Les Bleus renversent aux forceps les Champions du monde en titre. Les hommes de Laurent Tillie se hissent pour le première fois en demi-finale de l'épreuve.

Handball : les Tricolores faciles face à Bahreïn

Ils n'ont jamais été inquiétés. L'équipe de France de handball a remporté sans trembler son quart de finale contre Bahreïn (42-28), mardi. Si la rencontre a été accrochée au début, les Bleus ont fini par prendre l'ascendant sur leur adversaire, complètement dépassé au fil du match. Les hommes de Guillaume Gille ont su resserrer leur défense et ont pu notamment s'appuyer sur le gardien Yann Genty très solide, auteur de cinq arrêts en 30 minutes. Les Bleus retrouveront l'Égypte en demies, jeudi. 

Les Bleus s'imposent largement (42-28) face à Bahreïn et filent en demi-finale olympique pour la quatrième édition consécutive.

110 m haies : ça passe pour Manga et Martinot-Lagarde, pas pour Belocian

Sur les trois Français engagés mardi sur le 110 m haies, deux se sont qualifiés. Aurel Manga et Pascal Martinot-Lagarde ont terminé respectivement premier et deuxième de leur course et participeront donc aux demi-finales mercredi. Aurel Manga a même égalé son record personnel (13''24). Pascal Martinot-Lagarde a lui bien répondu (13''37), alors qu'il avait peu de courses au compteur cette saison. En revanche, fin de parcours pour Wilhem Belocian, le favori des chances françaises, qui a été diminué par une bursite de la patte d'oie (blessure sous le genou).

Escalade : les frères Mawem qualifiés pour la finale

L'épreuve d'escalade faisait ses premiers pas aux Jeux olympiques mardi 3 août. Au programme, les qualifications chez les hommes. Et la journée a souri aux Français puisque les deux Tricolores engagés, les frères Bassa et Mickaël Mawem se sont qualifiés pour la finale du combiné olympique. Mickaël et Bassa finissent respectivement 7e et 1er des qualifications. Mais le deuxième, qui a réalisé un record olympique en vitesse (5''45), s'est blessé au biceps lors de l'ultime épreuve, celle de difficulté. S'il est encore en lice, il est toutefois très incertain pour la finale, jeudi. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cyclisme aux Jeux olympiques de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.