JO 2021 - Escalade : Mickaël Mawem qualifié en finale du combiné olympique, son frère Bassa, blessé au biceps, déclare forfait

Les deux athlètes tricolores faisaient leur entrée en lice aux Jeux olympiques, mardi, pour la première apparition de l'escalade au programme.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le Français Mickael Mawem, qualifié pour la finale du combiné olympique à Tokyo, le 3 août 2021. (MOHD RASFAN / POOL)

Après une intense journée de qualifications, les deux Français engagés, Bassa et Mickaël Mawem, ont terminé dans les huit premières places synonymes de finale olympique pour la première apparition de l'escalade aux Jeux, mardi 3 août.

Mais après un temps canon en vitesse (5''45, record olympique), Bassa, blessé au biceps lors de l'ultime épreuve - celle de difficulté - a dû déclarer forfait pour la finale jeudi 5 août (à partir de 10h30, heure française), a appris Nouvelle-Calédonie la 1ere, auprès de l'athlète français mardi.

>> JO 2021 : suivez les épreuves de la journée en direct

Les frères Mawem lancent leur aventure olympique

Pour les suiveurs et amateurs d'escalade, les frères Mawem sont des visages bien connus, avant même le début de la discipline aux JO. D'abord l'aîné, Bassa Mawem, 36 ans, double vainqueur de la Coupe du monde de vitesse en 2018 et 2019. Puis le cadet, Mickaël (30 ans), champion d'Europe 2019 de bloc.

Les deux membres de la fratrie d'origine guyanaise étaient en piste, mardi, pour les grands débuts du combiné olympique. Et si tous les deux ont répondu présent, la grosse blessure de Bassa au biceps gauche a finalement hypothéqué ses chances pour la finale...

Tout avait pourtant bien commencé pour les représentants masculins de l'équipe de France d'escalade, avant l'entrée dans la compétition de Julia Chanourdie et Anouck Jaubert, mercredi, chez les femmes. Lors de la première épreuve de vitesse, Bassa claquait même le premier record olympique avec un chrono affolant de 5"45, pas très loin du record du monde détenu par l'Indonésien Veddriq Leonardo (5"20). Après une première tentative délicate, Mickaël parvenait lui aussi à faire un bon temps, en 5"95, battant largement son record personnel.

Ce dernier, spécialiste du bloc, validait même son billet pour la finale dès la deuxième épreuve après avoir été le seul à réussir trois blocs sur quatre. 18e, l'aîné Bassa a bataillé mais n'est parvenu à valider qu'une seule zone (une prise à mi-hauteur).

Bassa Mawem forfait et indisponible six mois

C'est durant l'épreuve de difficulté, consistant à grimper le plus haut possible sur un mur de 15 mètres, sans tomber, en six minutes maximum, que l'aventure olympique de Bassa Mawem a tourné court. Quelques secondes après s'être engagé, le tendon de son biceps gauche lâchait, contraignant le Français à lâcher sa prise avant d'être confié aux soins du médecin.

Malgré sa 18e place sur l'épreuve, il est quand même parvenu à accrocher la 7e place au général, faisant donc partie des huit qualifiés pour la finale du combiné. D'abord annoncé incertain, il a finalement dû déclarer forfait pour la finale en raison "d'une rupture totale du tendon inférieur du biceps", qui devrait l'éloigner de l'escalade "pendant au moins six mois", comme il l'a expliqué à nos confrères de Nouvelle-Calédonie la 1ere. Mickaël, lui, a bouclé la difficulté à la 10e place, suffisant pour garder la tête du classement général et se hisser en finale.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers La France aux JO de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.