Euro 2024 : une qualification sans éclat pour les Bleus

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Les Bleus étaient à la peine, mardi 25 juin, pour leur rencontre face à la Pologne, leur troisième match de l'Euro 2024. Les Français ont néanmoins arraché une qualification pour les huitièmes de finale, sans pour autant briller.
Euro 2024 : une qualification sans éclat pour les Bleus Les Bleus étaient à la peine, mardi 25 juin, pour leur rencontre face à la Pologne, leur troisième match de l'Euro 2024. Les Français ont néanmoins arraché une qualification pour les huitièmes de finale, sans pour autant briller. (France 2)
Article rédigé par France 2 - A. Jolly, H. Capelli, O. Labalette, Y. Kadouch, M. Le Rue
France Télévisions
France 2
Les Bleus étaient à la peine, mardi 25 juin, pour leur rencontre face à la Pologne, leur troisième match de l'Euro 2024. Les Français ont néanmoins arraché une qualification pour les huitièmes de finale, sans pour autant briller.

À lire les visages des Bleus au coup de sifflet final, difficile d'imaginer qu'ils sont qualifiés. Pour son troisième match de l'Euro 2024, mardi 25 juin, l'équipe de France a fait match nul 1-1 face à la Pologne, pas de quoi fanfaronner. Les Français terminent deuxièmes de leur groupe. "Ce n'était pas vraiment super (...), mais ça suffit pour le prochain match", se console un supporter.

Une victoire à coups de pénalty

Pour rehausser le niveau, les Bleus comptaient beaucoup sur leur capitaine, Kylian Mbappé, de retour sur le terrain masqué après sa fracture du nez. S'il a longtemps tenté de montrer le chemin, par trois fois, le gardien polonais lui a volé la vedette. Le champion de France 2018 a commencé à trouver le temps long : aucun but pour lui dans la compétition.


Après un pénalty obtenu par Ousmane Dembélé, la star aura enfin pu briller et se démasquer. Si les supporters pensent que le plus dur est fait, les Bleus, eux, peinent à convaincre. Affronteront-ils la Belgique, la Roumanie, la Slovaquie ou bien l'Ukraine en huitièmes de finale. Réponse demain, mercredi 26 juin.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.