Kylian Mbappé reste au PSG, le début de Roland-Garros, les Lyonnaises puissance 8... Ce qu'il faut retenir du week-end de sport

Bordeaux quitte l'élite du football, Saint-Étienne y croit encore. Porte d'Auteuil, Ons Jabeur est tombée d'entrée à la surprise générale, tandis que cinq des six Français engagés dimanche ont d'ores et déjà pris la porte. En F1, Max Verstappen s'impose sur le circuit de Barcelone. Retour sur un riche week-end de sport.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min.
Kylian Mbappé, Carlos Alcaraz et Ada Hegerberg ont fait partie des grands artisans de ce week-end de sport, les 21 et 22 mai 2022. (AFP)

Le week-end a commencé, samedi 21 mai, par la fin d'un feuilleton avec l'annonce de la décision de Kylian Mbappé de rester au PSG. Une bonne nouvelle pour le championnat français divulguée quelques heures avant le feu d'artifice offensif de l'ultime journée de Ligue 1 de la saison. Dimanche, les amoureux de la petite balle jaune avaient rendez-vous pour les premiers coups de raquette sur les courts de Roland-Garros

Kylian Mbappé reste au PSG

L'un reste, l'autre part. Samedi 21 mai, en amont de l'ultime journée de la saison de Ligue 1, le PSG mettait fin à des mois de spéculations et annonçait la prolongation de Kylian Mbappé, jusqu'en 2025.

Une annonce qui a eu l'effet d'une bombe, autant en France où presque personne ne croyait en sa prolongation, que dans le monde entier et particulièrement en Espagne où la déception des dirigeants du Real Madrid est au moins égale à la colère des médias espagnols. La Liga a par ailleurs porté plainte contre le PSG "devant l'UEFA, les autorités administratives et fiscales françaises et devant les organes compétents de l'Union européenne".

Si l'attaquant vedette reste à Paris, ce n'est pas le cas du directeur sportif Leonardo. Selon France Bleu Paris, le Brésilien de 52 ans va prendre la porte. Il n'aura pas résisté à l'élimination des Parisiens en huitièmes de finale de Ligue des champions, marquée par une nouvelle remontada.

Le sort de l'entraîneur argentin Mauricio Pochettino reste quant à lui en suspens. Mais sa position semble extrêmement fragile alors que son nom a été sifflé par les supporters durant la remise du trophée samedi. Une partie des interrogations sera peut-être levée lundi 23 mai, une conférence de presse du club devant se tenir dans l'après-midi (15h).

Ligue 1 : un final haletant 

Un florilège de buts (37 !), des scénarios qui valsent dans un sens puis dans l'autre, la dernière journée de Ligue 1 a tenu les amateurs du ballon rond en haleine jusqu'au coup de sifflet final. Si le dixième sacre du PSG était acquis depuis le 23 avril, la 38e journée de la saison 2021-2022 regorgeait d'enjeux, tant dans la course aux places européennes que dans celle pour échapper à la relégation. 

L'OM, dauphin du PSG, a gagné sa place en Ligue des champions dans les derniers instants du temps additionnel du match opposant Monaco à Lens. L'égalisation chanceuse (2-2) du Lensois Ignatius Ganago pousse les Monégasques en éliminatoires de C1. Même scénario à Lille, où en égalisant dans le temps additionnel, les Rennais s'offrent le droit d'entrer en Ligue Europa la saison prochaine. Avec un point de moins au compteur que les Bretons, Nice évoluera en Ligue Europa conférence. Le point perdu lors des violences de ses supporters coûte cher...

En bas de tableau, malgré une victoire face à Brest 4 buts à 2, Bordeaux rejoint la Ligue 2, accompagné par Metz, écrasé par le PSG (0-5). Les Verts, eux, peuvent remercier Romain Hamouma, qui, grâce à son but en fin de match, envoie Saint-Étienne en barrage face à l'AJ Auxerre (3e de Ligue 2 et vainqueur du barrage d'accession contre Sochaux) et entretient l'espoir d'un maintien dans l'élite.  

Des Lyonnaises reines de l'Europe

Une démonstration puis du contrôle. Les joueuses de l'Olympique lyonnais ont remis les pendules à l'heure, samedi 21 mai, à Turin (Italie). En finale de Ligue des champions, les Fenottes ont dominé le FC Barcelone (3-1). En inscrivant trois buts en trente-trois minutes, l'OL a étouffé d'entrée les tenantes du titre.

De quoi effacer les mauvais souvenirs d'une saison 2020-2021 vierge de tout titre, une rareté dans le palmarès XXL des Lyonnaises. Avec cette victoire, les joueuses de Sonia Bompastor offrent au club son huitième sacre dans la compétition européenne, un record.

Roland-Garros : Ons Jabeur tombe d'entrée 

Premier match sur le Chatrier et première tête de série qui quitte le tournoi de Roland-Garros. La Tunisienne Ons Jabeur s'est inclinée en trois sets face à la Polonaise Magda Linette (6-3, 6-7, 5-7). La numéro 6 mondiale arrivait pourtant à Paris avec le plein de confiance – un premier titre en WTA 1000 à Madrid le 7 mai et une finale à Rome une semaine plus tard – et faisait partie des favorites. Autre tête de série tombée dès le premier tour, Garbine Muguruza (n°10), vainqueure en 2016, sortie d'entrée par Kaia Kanepi.

Côté français, le clan tricolore tire une triste mine après l'unique qualification de Gregoire Barrere (3-6, 6-2, 0-6, 6-3, 6-4 contre Taro Daniel) pour le deuxième tour. Quentin Halys a bataillé mais a fini par céder face à John Isner (7-6 [3], 4-6, 7-6 [1], 7-6 [6]). Chez les filles, Clara Burel, Kristina Mladenovic, Harmony Tan et Carole Monnet se sont également inclinées. 

1er tour : le résumé du match J. Londero - C. Alcaraz

Enfin, chez les favoris, Carlos Alcaraz était le premier à entrer en piste face à l'Argentin Juan Ignacio Londero. Et le Murcien de 19 ans, tête de série numéro six, a assumé son statut en s'imposant facilement en trois manches (6-4, 6-2, 6-0) et moins de deux heures de jeu.

GP d'Espagne : coup double pour Max Verstappen

Le duel entre Charles Leclerc et Max Verstappen n'a finalement pas eu lieu. Le pilote Ferrari a dû abandonner à la mi-course pour un problème de moteur et a laissé une autoroute à son rival néerlandais pour aller l'emporter sur le circuit catalan. Max Verstappen a devancé son coéquipier Sergio Perez et George Russell (Mercedes).

Avec ce succès sur le circuit de Barcelone, le deuxième consécutif après celui à Miami, le champion du monde en titre prend la tête au classement des pilotes pour six points devant le Monégasque. Esteban Ocon (Alpine), signe une nouvelle belle performance avec une septième place. Pierre Gasly est 13e.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.