Cet article date de plus de deux ans.

Ligue des champions : terrible désillusion pour le PSG, éliminé par le Real Madrid et un extraordinaire Karim Benzema

Les Parisiens ont été renversés, mercredi, par un triplé de Karim Benzema (1-3) alors que Kylian Mbappé avait ouvert le score.

Article rédigé par Vincent Daheron, franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min
Karim Benzema (Real Madrid) célèbre son but contre le Paris Saint-Germain, en huitième de finale retour de la Ligue des champions, le 9 mars 2022. (JAVIER SORIANO / AFP)

Et la folie s'est emparée de Santiago-Bernabéu... Le PSG pensait déjà avoir quelques orteils en quarts de finale de la Ligue des champions après sa victoire à l'aller (1-0) et l'ouverture du score de Kylian Mbappé (39e) à Madrid, mercredi 9 mars. Mais Karim Benzema a renversé le cours du match. Bien aidé par le sabordage des Parisiens, le Français a inscrit un triplé dans la dernière demi-heure pour permettre au Real Madrid de s'imposer (3-1) en huitièmes de finale retour. 

>> Real Madrid-PSG : Mbappé en seul rescapé, Donnarumma et Marquinhos sombrent... Les notes des Parisiens

Cette défaite pourrait laisser des traces dans le club de la capitale, qui ne verra pas les quarts de la C1 pour la première fois depuis 2019. Certes moins impressionnante que la remontada subie au Camp Nou de Barcelone en 2017, elle constitue un autre rude coup sur la nuque pour le PSG. Elle trônera en bonne place sur l'étagère des moments les plus douloureux de son histoire en Ligue des champions, de ceux qui trotteront longtemps dans les têtes parisiennes lorsque ces échéances se représenteront.

Le fantastique Kylian Mbappé avait pourtant largement montré la voie des quarts de finale à son équipe. Sa vitesse a puni la défense madrilène positionnée bien plus haut qu'au match aller. C'est de cette manière, parfaitement lancé en profondeur par Neymar, que l'international français a ouvert le score d'une frappe puissante côté fermé (39e). Le PSG menait 2-0 sur l'ensemble des deux matchs et, face à des spectateurs amorphes du Santiago-Bernabéu, la qualification parisienne semblait inexorable.

Le cadeau de Donnarumma

C'était sans compter sur un grand Karim Benzema. Le Tricolore a inscrit un triplé et renversé à lui tout seul le Paris Saint-Germain. Mais que serait-il advenu si Gianluigi Donnarumma n'avait pas commis une énorme erreur, la première depuis son arrivée dans la capitale alors qu'il venait d'être installé en gardien numéro un par Mauricio Pochettino ? Le moment ne pouvait pas être plus mal choisi.

On jouait la 61e minute quand l'Italien, trop lent, pressé et bousculé par Karim Benzema, a manqué sa relance. Vinicius transmettait à Benzema pour l'égalisation (1-1). Paris était encore qualifié mais la vague merenguepoussée par un public réveillé, allait déferler.

Neymar (droite) et Marco Verratti après le troisième but de Karim Benzema, lors du huitième de finale entre le Real Madrid et le Paris Saint-Germain, le 9 mars 2022. (JAVIER SORIANO / AFP)

La fébrilité de la défense parisienne, illustrée par Marquinhos et Presnel Kimpembe, a ressurgi. Karim Benzema en a profité, comme il sait si bien le faire, pour crucifier les joueurs de la capitale. Il a doublé la mise sur un joli service de Luka Modric (76e) avant de marquer le but de la qualification à peine deux minutes plus tard (78e).

Mbappé au-dessus du lot

Le Real Madrid avait certes annoncé la couleur en début de match, lors d'un premier quart d'heure difficile pour les Parisiens. Les Espagnols avaient alors davantage instillé le doute dans la défense française que lors de tout le match aller.

Pourtant, les joueurs de Pochettino avaient su réagir. Portés par un trio Mbappé-Neymar-Messi au niveau de l'enjeu, le PSG a longtemps maîtrisé la rencontre grâce à sa qualité technique et la vitesse de ses transitions. Kylian Mbappé a même marqué deux buts logiquement refusés pour hors-jeu (34e, 54e). En début de rencontre, il avait aussi buté à deux reprises sur Thibaut Courtois (8e, 13e).

Personne ne peut reprocher quoi que ce soit au champion du monde 2018. Auteur du seul but parisien à l'aller, il a réitéré sa performance ce soir, en vain. C'est la défense qui a sombré mercredi au Real Madrid. Le PSG ne remportera toujours pas la Ligue des champions. En 2022, il ne lui reste désormais qu'à se concentrer sur la Ligue 1.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.