Ligue 1 : PSG premier de la classe, Saint-Etienne bonnet d'âne... Le carnet de notes du mercato

Si certains clubs ont été à l'honneur lors de ce mercato, d'autres ont été moins en vue.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min.
Kylian Mbappé et Lionel Messi contre Reims, le 29 août 2021. (FRANCK FIFE / AFP)

Clap de fin pour le mercato qui ferme ses portes, mardi 31 août, à 23h59. Si certains clubs de Ligue 1 ont bien travaillé en tentant des coups audacieux ou des noms ronflants comme Lionel Messi, d’autres se sont montrés bien plus timides dans les négociations. Franceinfo: sport a sorti son bulletin de notes de cette période estivale de transferts.

Les félicitations du jury : le PSG, entre rêves et réalités

Le PSG ressemble un peu à l'adolescent surdoué de 15 ans qui obtient une mention très bien, avec 19,79 de moyenne au baccalauréat. Sans contestation, le PSG a réalisé un mercato pléthorique avec la venue de l’un des meilleurs joueurs de l’histoire, Lionel Messi, mettant ainsi un sacré coup de projecteur sur la Ligue 1. Insatiable, le club français ne s’est pas arrêté en si bon chemin. Pour conquérir la tant convoitée Ligue des champions, le Paris Saint-Germain a également attiré le capitaine du Real Madrid, Sergio Ramos, et l’ancien milieu de terrain de Liverpool, Georginio Wijnaldum.

Ayant très bien appris sa leçon, le PSG a aussi rajeuni son effectif en recrutant le meilleur gardien et joueur de l’Euro Gianluigi Donnarumma (22 ans) et la perle marocaine, Achraf Hakimi (22 ans). Les Parisiens ont même réussi à garder Kylian Mbappé, ardemment courtisé par le Real Madrid. Suffisant pour obtenir un 10 sur 10 dans notre bulletin de notes.

Lionel Messi a joué son premier match avec le PSG contre Reims, le 20 août 2021. Il sera très attendu en Ligue des champions. (JOSE BRETON / AFP)

Mention très bien : Nice et Marseille, la parole à la jeunesse

Outre le Paris Saint-Germain, intouchable, l’Olympique de Marseille et l’OGC Nice ont également montré leur meilleur visage sur le marché des transferts. Sans jamais être à court d’idées, les Phocéens ont avancé leurs pions et ont fait des coups alléchants. Après le départ de Florian Thauvin chez les Tigres, le président Pablo Longoria a recruté l’ailier formé au FC Barcelone, Konrad de La Fuente. Cengiz Ünder, Mattéo Guendouzi, William Saliba, Gerson, Luan Peres… Rien n’était trop grand pour satisfaire les désirs de l’entraîneur argentin, Jorge Sampaoli. Avec de tels achats, l’OM est grandement attendu cette saison, et une qualification en Ligue des champions devient capitale.

Sur la Côte d’Azur, Nice a été bouillant sur le marché. Avec l’arrivée de Christophe Galtier en tant qu’entraîneur, les Aiglons n’ont pas compté leurs dépenses et ont recruté des pépites comme le virevoltant néerlandais Calvin Stengs ou encore les Tricolores Melvin Bard et Jean-Clair Todibo. Justin Kluivert, en prêt, et Andy Delort, ont renforcé l'attaque niçoise. Comme son homologue marseillais, le Gym a eu de belles idées et est armé sur le papier pour se battre pour une place qualificative en Ligue des champions. 

Matteo Guendouzi et Pablo Longoria au Vélodrome le 7 juillet 2021.  (NICOLAS TUCAT / AFP)

Mention bien : Clermont, le Petit Poucet aux idées claires

Ils découvrent l’élite du football français pour la première fois et ils voient les choses en grand. Si les hommes de Pascal Gastien émerveillent les passionnés du ballon rond, grâce à leur jeu léché et à leur capacité à renverser des matchs, les Clermontois sont également actifs sur le marché des transferts. Cet été, ils ont recruté l’attaquant kosovar, Elba Rashani, auteur d’un bon début de saison avec trois buts et une passe décisive en quatre rencontres.

Après avoir attiré quatre joueurs dans leurs filets, les Auvergnats ont signé le milieu défensif formé au FC Barcelone, Oriol Busquets. Une planification sportive qui pourrait permettre au promu de se maintenir dans l’élite. La mention bien est donc méritée haut la main.

Encouragements : le Stade rennais, des achats intéressants, mais des manques à combler

Le SRFC ressemble un peu à cet élève au potentiel énorme mais qui ne sait pas encore pleinement utiliser ses capacités. Comme l’OM ou encore Nice, le Stade rennais a déniché des promesses dans toute l’Europe, comme par exemple l’ailier ghanéen (19 ans) Kamaldeen Sulemana, arrivé en provenance de Nordsjælland. D’autres bons coups sont à noter avec les venues du Croate Lovro Majer, et de l’expérimenté Baptiste Santamaria.

Mais voilà, si le club français a eu de bonnes idées dans l'ensemble, il lui reste encore un bel axe de progression. Notamment dans le secteur défensif. Avec quatre buts pris en autant de rencontres, les Rouge et Noir ne sont pas impériaux en défense et devraient recruter dans ce secteur. Les Rennais récoltent ainsi les encouragements de notre rédaction.

Avertissement : Lyon, grâce à un coup de collier à la fin

L’Olympique lyonnais a failli basculer dans une situation critique. Après avoir perdu leur meilleur attaquant et capitaine, Memphis Depay (20 buts et 12 passes décisives en Ligue 1 la saison passée), les Gones n'ont pas forcément recruté dans le secteur offensif : seul Xherdan Shaqiri a renforcé les rangs lyonnais et aucun ailier de renom n'a rejoint l'OL.

Mais au lendemain de la fermeture du mercato, l'OL a officialisé un autre grand nom du ballon rond : Jérôme Boateng. L'international allemand, libre après son départ du Bayer Munich, s'est engagé pour deux saisons. Un renfort d'expérience mais souvent blessé ces derniers mois. Emerson apparaît, de son côté, comme une bonne recrue au poste de latéral. Ce mercato semble quand même léger et rend la mission qualification en Ligue des champions compliquée pour Peter Bosz. 

Insuffisants : Lille, un effectif trop court pour rêver

Premiers de la classe l’an dernier, les Dogues se sont un peu reposés sur leurs lauriers cette année. Engagés en Ligue des champions, les Lillois possèdent un effectif trop limité pour espérer jouer les trouble-fêtes en Europe et en Ligue 1. Si Boubakary Soumaré, Mike Maignan et Luiz Araújo ont été remplacés numériquement, le niveau des nouvelles recrues, Amadou Onana et Adrian Grbić, reste encore à définir. D’autant plus qu’en ce début de saison, le LOSC stagne avec cinq points en quatre rencontres. Compte tenu de ce qu’ils nous ont montré la saison dernière, les Dogues peuvent, et doivent, largement faire mieux.

Le bonnet d'âne : Saint-Etienne quel mercato ?

L'expression "Waterloo morne plaine" pourrait caractériser le mercato des Verts. En difficulté financière, l'ASSE n'a enregistré qu'une seule recrue cet été, l'attaquant uruguayen Juan Ignacio Ramirez, et récolte le bonnet d'âne de notre bulletin de notes. Pour réussir son objectif maintien, Claude Puel va devoir s'appuyer encore et encore sur la jeunesse, comme par exemple, la pépite Lucas Gourna-Douath (18 ans), convoitée notamment par Leipzig ou Dortmund, et qui a récemment prolongé son contrat. La tâche s'annonce difficile, mais pas impossible pour le club du Forez. 

Lucas Gourna-Douath (en vert) à la lutte avec le joueur du PSG Marco Verratti, le 6 janvier 2021. (JEAN CATUFFE / AFP)

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Mercato

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.