Ligue 1 : pourquoi Bordeaux-Marseille est-il maintenu malgré les nombreux cas de Covid dans l'effectif girondin ?

Les Bordelais ont demandé le report de la rencontre mais celle-ci a été maintenue par la Ligue et se disputera vendredi soir.

Article rédigé par
Elio Bono - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Malgré des cas de Covid dans l'effectif bordelais, la rencontre entre les Girondins et l'OM est bien maintenue vendredi. (NICOLAS TUCAT / AFP)

Les Girondins n'avaient vraiment pas besoin de ça. Englués dans une saison galère (17es de Ligue 1 et pire défense du championnat), les Marine et Blanc sont touchés depuis quelques semaines par le Covid-19. En tout, 21 joueurs ont été contaminés. Malgré cet important foyer et une demande de report formulée par les dirigeants, la rencontre face à l'Olympique de Marseille, pour le compte de la 20e journée de Ligue 1, est bien maintenue vendredi 7 janvier (21 heures). Cette décision peut interpeller, d'autant que trois matchs prévus ce week-end (Angers-Saint-Etienne, Lille-Lorient et Montpellier-Troyes) ont été reportés.

Le protocole mis en place par la Ligue de Football Professionnel est clair : chaque club doit disposer d'au moins 20 joueurs aptes, dont un gardien, sur sa liste officielle de 30 inscrits. Dès lors, 11 cas de Covid-19 "suffisent" à obtenir le report d'un match.

Neuf Girondins positifs

Or, d'après les résultats des derniers tests PCR, jeudi soir, Bordeaux compte "seulement" neuf joueurs contaminés. Les 21 cas ont en effet été étalés sur trois semaines, et plusieurs joueurs infectés fin décembre, notamment avant la rencontre face à Lille, sont aujourd'hui négatifs. D'autres sont toujours positifs, mais ont repris l'entraînement mercredi après sept jours d'isolement, car ils disposent d'un schéma vaccinal complet. Ils ne sont donc plus comptabilisés par la Ligue. Et ce, même si, a l'instar de Rémi Oudin, le test reste positif et les symptômes persistent...

Dans l'application stricte des textes, il n'y a donc pas de raison de reporter la rencontre. Mais les Girondins l'ont quand même mauvaise et sont particulièrement pénalisés par le nouveau protocole. Un éventuel forfait a même été évoqué jeudi, lequel serait inédit depuis le début de la pandémie en France.

Des joueurs avec un ou deux entraînements dans les pattes

"Quelques joueurs me disaient cette semaine qu’ils ne se sentaient pas de jouer le match", a pesté Admar Lopes, le directeur technique du club, en conférence de presse, jeudi. Quid, en effet, de la forme physique pour ces joueurs n'ayant qu'une ou deux séances dans les jambes ?

Dans un entretien accordé à L'Equipe, le médecin du club Thierry Delmeule a tiré la sonnette d'alarme : "Si vous avez quatre ou cinq joueurs qui sont aptes, selon le protocole, mais qu'ils ne sont pas capables de faire deux tours de terrain, pour moi, ils ne sont pas aptes". Et le spécialiste de pointer des risques de myocardites pour les joueurs concernés.

"Là, on parle de Covid mais même après une gastro, vous ne pouvez pas être opérationnel deux jours après pour jouer au foot."

Thierry Delmeule, médecin des Girondins de Bordeaux

L'Equipe

Dans cet épisode Covid, les Bordelais jouent de la malchance. Au plus fort du foyer épidémique, ils avaient été contraints de se déplacer à Brest, dimanche 2 janvier en Coupe de France. La raison ? Le protocole sanitaire de la FFF, organisatrice de la Coupe, diffère de celui de la LFP. L'attaquant Jimmy Briand, un des rares joueurs épargnés par le Covid, avait dénoncé une "mascarade" après la large défaite (3-0) d'une équipe girondine largement composée d'éléments de la réserve.

Malgré le retour de certains professionnels, les Girondins seront encore amputés de plusieurs joueurs-clés contre l'OM. Pas idéal pour des Marine et Blanc en mal de point, d'autant que la réception de Marseille revêt, chaque saison, un caractère spécial. L'OM n'a en effet plus gagné en Gironde depuis 1977, et cette "invincibilité" occupe une place de choix dans le cœur des supporters. Elle n'a probablement jamais été autant menacée...

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.