Paralympiques 2022 : le Graal pour Maxime Montaggioni et Benjamin Daviet, Marie Bochet dans le dur... Ce qu'il faut retenir de la journée

Deux médailles d'or supplémentaires sont tombées dans l'escarcelle des Bleus, vendredi à Pékin.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Maxime Montaggioni, nouveau champion paralympique de banked slalom lors des jeux de Pékin, le 11 mars 2022. (XU CHANG / XINHUA / AFP)

Quelques secondes qui valent de l'or. Dans la même minute ou presque, Maxime Montaggioni et Benjamin Daviet sont allés décrocher respectivement les 5e et 6e médailles d'or de la délégation tricolore, vendredi 11 mars, à Pékin.

En ski alpin, exténuée mentalement et physiquement, Marie Bochet n'est pas passée loin du podium. Petite déception aussi pour la championne paralympique du snowboardcross Cécile Hernandez, 6e du banked slalom.

Snowboard : Maxime Montaggioni tient enfin son Graal, pas de regrets pour Cécile Hernandez

Une première médaille paralympique (catégorie UL, handicap des membres supérieurs), en or qui plus est. Un Graal dont rêvait Maxime Montaggioni depuis quatre ans. Après être revenu de l'enfer, victime d’une grave blessure aux ligaments du genou à l’entraînement juste avant le début des Jeux de Pyeongchang, le quintuple champion du monde tient enfin son sacre à Pékin.

Très attendu sur le snowboardcross, lundi, le Niçois de 32 ans avait été éliminé dès les quarts de finale à la photo-finish. Vendredi à Genting, sa revanche est d'autant plus belle. Deuxième à un centième seulement du Chinois Ji Lijia à l'issue de la première manche, l'ancien champion de taekwondo a signé un deuxième run de folie pour grimper sur la plus haute marche du podium. Son cri de joie à l'arrivée en disait long : toute la frustration emmagasinée est désormais évacuée. L'heure du roi Maxime est arrivée.

Le Français Maxime Montaggioni, tout fraîchement champion paralympique, s'exprime avec avec émotion juste après son titre lors de l'épreuve du slalom en para snowboard.
France 3

Autres Français engagés, Mathias Menendez et Laurent Vaglica (catégorie LL2, handicap des membres inférieurs), qui a assuré sa deuxième manche malgré une élongation à l'aine, terminent respectivement à la 11e et 23e place.

Enfin, la championne paralympique de snowboardcross Cécile Hernandez (catégorie LL2) n'a pas connu le même succès sur le banked slalom. La snowboardeuse des Angles termine à la 6e place mais se disait "sans regrets" à l'issue de la course. Sa médaille d'or glanée lundi suffit amplement à son bonheur.

Biathlon : le fauve Benjamin Daviet est lâché

Deux jours après son titre en ski de fond, c'est un Benjamin Daviet transfiguré qui s'est illustré à Zhangjiakou vendredi. Évaporée la pression de ses débuts de Jeux compliqués en biathlon (4e sur le sprint, 6e sur la moyenne distance) : le Haut-savoyard a écrasé la concurrence en signant un carton plein au tir (20/20) et en volant sur les skis pour terminer avec plus de deux minutes d'avance sur son dauphin.

Certainement pas rassasié, le fauve du Grand-Bornand a encore faim de médailles. Il sera samedi sur le 12,5 kilomètres style libre (à partir de 3h15 sur France.tv et France 3) avant le relais open, dimanche, en compagnie d'Anthony Chalençon.

Après son titre paralympique sur le para ski de fond, Benjamin Daviet réalise une nouvelle énorme performance en remporte le 12.5 kilomètres ! Le Français remporte l'or paralympique grâce à une démonstration sur le pas de tir avec un 20/20 ! Le Français devance Mark Arendz (Canada) et Grygorii Vovchynskyi (Ukraine).
France 3

Ski alpin : la "Reine des neiges" Marie Bochet rattrapée par les larmes sur le géant

"Je vis une fin de Jeux assez dure." Difficile d'être plus explicite concernant l'état de forme de Marie Bochet. La médaillée d'argent du super-G ne termine pourtant pas loin du podium, 4e à six dixièmes de la médaille de bronze, sur ce slalom géant. Mais les larmes et la fatigue de la Savoyarde à l'arrivée trahissaient bien son état de forme. 

"Clairement aujourd'hui j’ai donné tout ce que je pouvais, j’ai mis mon cœur et mes tripes mais je suis brisée là, c’est hyper dur. Ce n'est même pas d’être 4e, c’est de ne pas avoir réussi à m’exprimer, à faire mon ski et c’est frustrant car tout était en place." Il restera une dernière opportunité de briller pour la Française dès samedi sur le slalom (à partir de 3 heures sur France.tv puis France 3).

Grosse déception pour Marie Bochet au slalom géant de para ski alpin. La quadruple championne paralympique à Pyeongchang en 2018 a malheureusement terminé au pied du podium, juste derrière l'Allemande Andrea Rothfuss. Malgré sa médaille d'argent au Super-G, la Française visait de bien meilleurs résultats et surtout pas une quatrième place dans cette épreuve.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ski alpin aux Jeux paralympiques d'hiver 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.